Fanspot
Statue de la Liberté

Saga Men in Black
Film Men in Black II Barry Sonnenfeld (2002)
La torche de la statue de la Liberté cache un Neuralyzer géant permettant d'effacer la mémoire des New-Yorkais afin qu'ils oublient le combat venant d’avoir lieu.
Statue de la liberté New York
Statue de la liberté New York - Crédit photo : ahundt pixabay

« J’en veux une comme ça ! »

Agent J (Will Smith)

Après avoir semé la panique dans tout New York, déclenché un gigantesque feu d’artifice et avoir sauvé la princesse surnommée la « lumière de Zartha » (Rosario Dawson), les Men in Black doivent neuralyzer toute la population.

Depuis quel monument choisissent-ils d’effectuer une opération d’une telle envergure ? La statue de la Liberté.

La torche de la célèbre effigie cache en effet un appareil pour effacer les mémoires made in Men in Black. En un clic, l’agent K (Tommy Lee Jones) s’occupe de l’opération qui s’effectue dans un flash prodigieux.

Un dispositif qui impressionne d’autant plus le clinquant agent J (Will Smith), titulaire du poste et n’étant visiblement pas au courant de cette incroyable machine.

3

C’est le nombre de véhicules aux couleurs de Men in Black 2 qui ont suivit le Tour de France, partenaire d’un film pour la première fois de son histoire.

Scène de la statue de la Liberté à new York dans Men in Black 2
Scène de la statue de la Liberté à new York dans Men in Black 2. Crédit photo : Columbia Pictures, Amblin Entertainment et MacDonald/Parkes Productions
Scène de la statue de la Liberté à new York dans Men in Black 2
Scène de la statue de la Liberté à new York dans Men in Black 2. Crédit photo : Columbia Pictures, Amblin Entertainment et MacDonald/Parkes Productions

Statue de la Liberté

Figurant parmi les monuments les plus célèbres du monde, l’œuvre du Français Auguste Bartholdi est non seulement l’emblème de New York, mais aussi et surtout celui de la liberté, une valeur si chère aux Américains. À symbole puissant, images fortes : destruction, allégorie protectrice, dénouement heureux, espoir… La statue de la Liberté a inspiré les créateurs et son rayonnement ne semble pas prêt de s’éteindre.

Offerte par la France en 1886 à l’occasion du centenaire de la Déclaration d’Indépendance américaine, la statue de la Liberté a longtemps constitué la première vision des États-Unis pour des millions de migrants.

Leurs bateaux longeaient Liberty Island sur laquelle se trouve le monument de 93 m de haut, avant leur passage à l’immigration sur Ellis Island. De son véritable nom « La Liberté éclairant le monde » (Liberty Enlightening the World), la statue regarde vers l’Europe et la date de la proclamation d’indépendance, le 4 juillet 1776, est gravée sur sa tablette.

Les chaînes brisées à ses pieds sont une métaphore de la liberté. Pour la visiter, il faut prendre le bateau depuis Battery Park au sud de Manhattan ou Liberty State Park dans le New Jersey et il est recommandé d’acheter les billets à l’avance.

La traversée coûte 18,50 $. Il faut ajouter 18,50 $ pour accéder au piédestal où se trouve un musée et 21,50 $ pour monter jusqu’à sa couronne en gravissant 354 marches.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Le guide New York des 100 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans 2019

Le guide New York des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd, romans

LE GUIDE NEW YORK DES 1000 LIEUX CULTES DE FILMS, SÉRIES, MUSIQUES, BD, ROMANS NOUVELLE ÉDITION Découvrez New York autrement avec notre best seller dans une nouvelle édition enrichie de nombreux nouveaux lieux cultes, d’une trentaine de parcours, de nouvelles photos et anecdotes dans 640 pages passionnantes. La caserne de Ghostbusters, le célèbre pont d’ll était une fois en Amérique, le Katz Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip BAD de Michael Jackson, les lieux évoqués dans les romans de Francis Scott Fitzgerald, Paul Auster, Marc Levy, Guillaume Musso… DÉCOUVREZ NEW YORK AUTREMENT UN CONCEPT INÉDIT ET ORIGINAL

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Men in Black sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Damien Duarte

mercredi 19 août 2020

Passionné par la culture pop depuis son enfance, ses références vont de Donald Duck à Batman en passant par Marty McFly. Fantripper dans l'âme, voyager sur les traces de Ghostbusters, James Bond ou des héros de romans comme Cotton Malone fait partie d'un séjour idéal et réussi !

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires