Fanspot
Bergdorf Goodman

Roman American Psycho Bret Easton Ellis (1991)
Grand magasin emblématique de la 5th Avenue, Bergdorf Goodman est le rendez-vous incontournable de tous les amateurs fortunés de produits de luxe. Une des enseignes fétiches de Patrick Bateman, le héros perturbé du roman le plus célèbre de Bret Easton Ellis...
Bergdorf Goodman New York
Bergdorf Goodman New York. Crédit photo : Fantrippers

Il existe une idée de Patrick Bateman, une espèce d’abstraction, mais il n’existe pas de moi réel, juste une entité, une chose illusoire et, bien que je puisse dissimuler mon regard glacé, mon regard fixe, bien que vous puissiez me serrer la main et sentir une chair qui étreint la vôtre, et peut-être même considérer que nous avons des styles de vie comparables, je ne suis tout simplement pas là.

Patrick Bateman

Pur produit de Los Angeles, ayant grandi dans la sulfureuse San Fernando Valley, Bret Easton Ellis, dès Moins que zéro, son premier roman publié en 1985, a largement donné dans l’autobiographie. Non pas que tous les personnages de ses histoires renvoient à sa propre existence, mais chacun d’entre eux semble dévoiler la plupart du temps une facette de sa personnalité ou cache une observation sans équivoque sur l’état de la jeunesse ou du monde tel qu’il l’entrevoit.

La fiction imaginée par Bret Easton Ellis se nourrit très largement de ses expériences. Et si cela peut paraître exagéré au regard de son contenu extrêmement violent, l’outrancier American Psycho, son troisième roman, ne fait pas exception. “Chacun de mes livres est, en ce sens, autobiographique : il reflète les épreuves que je traverse et m’aide à les surmonter. Je ne l’ai pas toujours avoué : quand American Psycho est paru, j’ai dit que le roman parlait de mon père, du capitalisme, des années Reagan, mais j’étais trop timide pour confesser que c’était avant tout un livre sur moi”, déclarait l’auteur au Figaro Madame en 2019.

Cible de multiples critiques, véritable objet de scandale, American Psycho raconte comment un brillant conseiller en gestion de patrimoine de Wall Street âgé de 27 ans, sombre dans la folie meurtrière la plus sauvage. Un homme en forme de total paradoxe, amateur de luxe, prenant soin de lui mais pas des autres, ne supportant pas l’approximation, par ailleurs interprété au cinéma par Christian Bale dans le film de Mary Harron en 2000. Un psychopathe cumulant les tares, misogyne et raciste, brutal et vicieux que Bret Easton Ellis a exploité pour traduire des sentiments parfois antinomiques. L’occasion pour lui également d’affirmer un style littéraire ayant souvent recours au name dropping, l’écrivain affectionnant de citer dans tous ses livres une multitude de noms et de marques. Comme lorsque Patrick Bateman se rend chez Bergdorf Goodman afin notamment de remplir son armoire à pharmacie de produits cosmétiques hors de prix…

300.000

L’éditeur Simon & Schuster est le premier a s’être positionné pour publier American Psycho, offrant une confortable avance de 300.000 dollars à Bret Easton Ellis. Néanmoins, après l’avoir lu, la maison d’édition décida de se retirer, quitte à perdre son avance.  

American Psycho
American Psycho. Tous droits réservés : Points.

Bergdorf Goodman

Fondée en 1899, la compagnie Bergdorf Goodman possède à Manhattan deux magasins. Le principal, situé au 754 5th Avenue étant le plus connu…

Cette société fondée par un immigré alsacien est devenue avec les années une véritable institution dans le monde d... En savoir plus sur Bergdorf Goodman

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Fanspots Stories New York

Fanspots Stories New York

Découvrez les secrets des lieux cultes des plus grands chefs d’œuvre de la pop culture à New York !

Capitale mondiale de la pop culture, New York incarne une liberté de création débridée. La ville qui ne dort jamais a été la muse d’un grand nombre de réalisateurs, acteurs, scénaristes, chanteurs, musiciens, dessinateurs et écrivains…

Beaucoup ont transmis leur fascination pour la cité auprès du grand public et rendu mondialement célèbres quelques uns de ses lieux, les faisant passer dans la légende de la pop culture. Ce sont les secrets de cent d’entre eux que révèle ce premier volume de la collection Fanspots Stories.

Le saviez-vous ?
Savez-vous que le tournage du clip du titre Sleep Now in the Fire de Rage Against The Machine a provoqué l’arrêt de Wall Street pour la première fois depuis 1929 ; qu’Alfred Hitchcock a tourné des scènes de La Mort aux trousses en caméra cachée à l’ONU ; que David Schwimmer, l’interprète de Ross, ne savait pas où se trouvait l’immeuble de Friends avant de se retrouver par hasard dans le restaurant du rez-de-chaussée ; que John Carpenter fut le premier réalisateur que la ville autorisa à tourner au pied de la statue de la Liberté pour New York 1997 ; que Michael Jackson a tourné deux fois dans le même station de métro de Brooklyn ; ou encore que la photo sur la pochette des Ramones fut prise à côté du CBGB, où ils firent leurs débuts ?

Fanspots Stories New York, c’est aussi
La caserne de SOS Fantômes, le célèbre pont d’Il était une fois en Amérique, le Katz’s Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, la bouche de métro de Marilyn Monroe, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip Bad de Michael Jackson, l’Albert’s garden des Ramones, la Paul’s Boutique des Beastie Boys, l’immeuble de Physical Graffiti de Led Zeppelin, la tour où DJ Kool Herc a créé le hip-hop, le Baxter Building des Quatre Fantastiques, le Daily Bugle de Spider-Man, le Plaza de Gatsby le magnifique, le Brooklyn Bridge de la Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, le Birdland évoqué par Jack Kerouac dans Sur la Route…

Réalisé par une équipe de spécialistes de la pop culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Fanspots Stories New York raconte bien plus qu’une histoire : il s’agit de quelques-unes des histoires les plus fascinantes de la pop culture.

Fanspot Stories New York
100 lieux cultes pop
un concept unique et inédit
224 pages de plaisir
un beau livre grand format 24 x 30, dos rond tranchefil

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de American Psycho sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

lundi 13 décembre 2021

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires