Fanspot
Ballarat

Film Easy Rider Dennis Hopper (1969)
Easy Rider a, de concert avec le fiasco du festival d'Altamont, sonné la fin de l'utopie hippie des années 1960. Un road movie centré sur deux marginaux juchés sur leurs deux roues, au fil de la légendaire Route 66, avec en fond sonore le tube de Steppenwolf, Born to be Wild.
Ballarat, Californie
Ballarat, Californie - Crédit : Paul Lovine on flickr

 « N’essaie jamais de leur apprendre qu’ils ne sont pas libres, parce qu’ils vont se mettre immédiatement à assassiner pour te prouver seulement qu’ils savent ce que c’est. Il te feront des grands discours dans lesquels ils parleront de la liberté individuelle. Seulement, s’ils rencontrent un type qui est vraiment libre, ça leur fout la trouille. »

George Hanson (Jack Nicholson)

Désireux de donner un rendu très réaliste au long-métrage, Dennis Hopper tient à tourner en extérieur. “Dieu est un grand éclairagiste”, a-t-il l’habitude d’affirmer pour justifier son choix de ne pas avoir recours à des spots et stratagèmes traditionnels.

En bord de route, à l’ombre des bâtiments en ruine du village fantôme de Ballarat, le réalisateur tourne l’une des séquences les plus importantes du film : Wyatt, le personnage de Peter Fonda, enlève sa montre Rolex avant de la jeter négligemment dans la poussière, tournant ainsi définitivement le dos à sa vie d’avant et aux diktats du consumérisme qu’il déteste tant. Le site est choisi pour son caractère pittoresque. Il raconte en outre l’histoire des pionniers et donne un écho au discours du long-métrage, où il est question de renoncer au confort d’un monde moderne devenu trop étriqué.

Par la suite, l’équipe se délocalise près de Flagstaff, sur un tronçon de la Route 66 aujourd’hui impraticable, puis près des formations rocheuses de Monument Valley.

L’avis de Fantrippers

Cultes! cinéma : 100 lieux mythiques de cinéma

Vous voulez en savoir plus sur ce lieu et son lien avec Easy Rider ? Retrouvez toute l’histoire et 99 autres dans le livre Cultes! cinéma !

Le premier montage d’Easy Rider est extrêmement long. Même si la durée exacte semble s’être perdue dans les méandres de l’histoire, on parle d’un film de cinq heures finalement ramené à 96 minutes, malgré le mécontentement de Dennis Hopper.

Ce dernier s’illustre également sur la bande-originale. Alors qu’il est appelé pour s’en charger, le groupe Crosby, Stills, Nash & Young se fait congédier par le cinéaste. Finalement, Peter Fonda propose de s’en occuper. Il décide notamment d’exploiter le hit de Steppenwolf Born to be Wild. Une chanson devenue l’hymne de tous les bikers.

350000

Easy Rider fut réalisé avec un budget de 350 000 $. Une somme dérisoire.

Scène à Ballarat dans Easy Rider
Scène à Ballarat dans Easy Rider – Crédit : Pando Company Inc., Raybert Productions et Columbia Pictures
Scène à Ballarat dans Easy Rider
Scène à Ballarat dans Easy Rider – Crédit : Pando Company Inc., Raybert Productions et Columbia Pictures

Ballarat

L’Ouest des États-Unis regorge de villages fantômes. Si certains, comme Calico, sont aujourd’hui très fréquentés par les touristes, d’autres ne sont connus que des routards, à l’image de Ballarat.

Fondé en 1897 pour approvisionner les mines des canyons du chaînon Panamint, Ballarat fut nommé par un immigrant australien en l’honneur de la ville du même nom dans l’État de Victoria. À son apogée, elle comptait 500 habitants, sept saloons, trois hôtels, une gare, un bureau de poste, une prison, une école et une morgue. Le village s’est éteint lorsque les mines ont fermé. Dans les années 1960, Charles Manson et sa “famille” y habitaient. Il demeure encore des traces du passage du tristement célèbre gourou responsable de la mort de Sharon Tate. Actuellement, un seul habitant vit à Ballarat à l’année.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Guide Londres Fantrippers

Le guide Londres des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans

Vous allez à LONDRES ?
Vous êtes fans de série, film, BD, musique, roman?
Ce guide est fait pour vous !

Harry Potter, James Bond, Bridget Jones, Amicalement Vôtre, Black Mirror, The Crown, Dr Who, Mister Bean, les Monty Python, Sherlock Holmes, Blake et Mortimer, The Beatles, David Bowie, The Who, Amy Winehouse, Dracula, Oliver Twist…

Avec plus de 1000 lieux cultes de films, séries TV, musiques, BD, romans, le Guide Londres Fantrippers propose une expérience de voyage insolite et inédite à travers plus de 1000 lieux de fictions cultes sélectionnés spécialement pour vous.

C’est la bible de la pop culture dans la capitale britannique !

Grâce à ses trois modes de consultation, découvrez Londres :

  • par quartiers en visualisant immédiatement les bonnes adresses autour de vous
  • par thèmes (bars, restaurants, shopping, gourmandise, culture…) pour une sortie sur mesure selon vos envies
  • par œuvres (cinéma, séries TV, musiques, bandes dessinées, romans) pour retrouver les lieux de vos héros et héroïnes préférés.

Après New York et Paris, ce troisième livre de la collection est enrichi par une nouvelle maquette, une pagination revue à la hausse (640 pages) et pour la première fois des parcours originaux de films (Harry Potter, James Bond, Alfred Hitchcock, comédies romantiques, superhéros), séries (God save the Queen, séries policières, séries humour, Dr Who), musiques (The Beatles, la Britpop, Icones 60′-70′, pop, punk), BD (Blake & Mortimer, From Hell, super-héros), Londres victorien, polar, Jack L’éventreur, Sherlock Holmes.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Easy Rider sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mardi 6 septembre 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires