Article
Stephen King en 10 lieux cultes

Film Roman
Sur les traces du King

De l’état du Maine à la Californie, les films inspirés de Stephen King mais aussi les romans de ce dernier nous font traverser les états-Unis. Retour sur ces endroits propices aux frissons…

Le pont (Stand By Me – film de Rob Steiner – 1986)

Volcanic Legacy Scenic Byway, Burney, CA 96013, états-Unis

Quatre amis (Will Wheaton, River Phoenix, Corey Feldman, Jerry O’Connell) partent en expédition, à la recherche du corps de l’un de leurs camarades, renversé par un train. Ils entament leur périple en traversant ce pont et manquent de peu de se faire écraser à leur tour. Aucun risque de croiser un train sur ce pont, depuis des années transformé en piste cyclable panoramique. Basé sur la nouvelle Le Corps, présente dans le recueil Différentes Saisons, Stand By Me est réalisé par Rob Reiner, soit l’un des rares cinéastes à avoir adapté plusieurs fois Stephen King à l’écran. On lui doit également Misery. Stand By Me dont le casting comprend notamment le regretté River Phoenix, le frère de Joaquin, Jerry O’Connell, plus tard célèbre pour la série Sliders, Corey Feldman, l’un des plus grands enfants stars du cinéma américain et bien sûr Will Wheaton, la Némésis de Sheldon Cooper dans The Big Bang Theory.

La Tour Sombre (La Tour Sombre – roman)

One Dag Hammarskjöld Plaza, 245 E 47th St, New York, NY 10017, états-Unis

Dans ce roman en plusieurs tomes, Roland le Pistolero voyage entre les dimensions. à New York, le One Dag Hammarskjöld Plaza est construit sur le site de la Rose afin de la protéger des agissements du Crimson King. Il s’agit en somme de la version de notre monde de la fameuse Tour Sombre. Abritant en réalité les missions permanentes de plusieurs pays aux Nations unies, cet immeuble, il est vrai plutôt sombre, fut construit en 1972.

Pénitencier de Cold Mountain (La Ligne Verte – film de Frank Darabont – 2000)

Tennessee State Prison, Nashville, TN 37209, états-Unis

Paul Edgecombe, le gardien-chef du couloir de la mort au pénitencier de Cold Mountain en Louisiane, voit son existence bouleversée le jour de l’arrivée de John Coffey, un condamné à mort pas comme les autres. Sensée se trouver en Louisiane, la prison dans laquelle ont été tournées des scènes de La Ligne Verte est en réalité située dans le Tennessee. Un pénitencier fermé depuis 1992, dans lequel Bruce Beresford a tourné Dernière danse, avec Sharon Stone et que l’on peut également apercevoir dans Walk The Line, le biopic de Johnny Cash réalisé par James Mangold, avec Joaquin Phoenix. La Ligne Verte fut à l’origine publié sous la forme d’un feuilleton à raison d’un épisode par mois.

Doctors Hospital (Misery – roman)

170 East End Ave, New York, NY 10128, états-Unis

L’écrivain Paul Sheldon est soigné au Doctors Hospital après être sorti vivant de plusieurs mois de calvaire. Le Doctors Hospital a fermé ses portes en 2004. Cet établissement reste célèbre pour avoir soigné de prestigieux patients comme Michael Jackson et Marilyn Monroe. à noter que dans le roman, Stephen King indique que l’hôpital se trouve dans le Queens, alors qu’il se situait à Manhattan.

La Chemical Allied Bank (Charlie – roman)

277 Park Avenue, New York, NY 10017, états-Unis

Charlie est une petite-fille douée de dons de pyrokinésie. La Boîte, une puissante organisation gouvernementale, cherche à la récupérer afin de poursuivre sur elle des expériences. C’est lorsqu’elle se trouve à New York avec son père que ce dernier s’aperçoit que ses comptes de la Chemical Allied Bank ont tous été vidés. Cette banque n’existe plus aujourd’hui. Elle fut rachetée par Chase dont on retrouve les bureaux dans ce building du 277 Park Avenue.

Statue de Paul Bunyan (ça – roman)

519 Main St, Bangor, ME 04401, états-Unis

Dans le roman ça, Richie Tozier est attaqué par cette gigantesque statue de Paul Bunyan, située au centre-ville de Derry. La statue est alors habitée par l’esprit du clown Pennywise. Reprise dans le film, cette scène terrifiante exploite Paul Bunyan, l’une des grandes figures du folklore américain. Présent dans plusieurs villes des états-Unis, Paul Bunyan est une sorte de bûcheron souvent accompagné d’un bœuf bleu nommé Babe. La statue décrite par Stephen King se trouve toujours à Bangor dans le Maine, où vit l’auteur une partie de l’année. La maison de King, située au 47 West Broadway, incontournable pour les touristes, va d’ailleurs se transformer prochainement en lieu de retraite pour les écrivains.

La bouche d’égout de Pennywise (ça – roman)

Angle de Jackson St et Union St., Bangor, ME 04401, états-Unis

Le petit Georgie Denbrough s’amuse sous la pluie avec son bateau en papier, quand celui-ci s’engouffre dans une bouche d’égout. C’est lorsque le petit garçon cherche à le rattraper que surgit Pennywise, le clown maléfique. La véritable bouche d’égout ayant inspiré à Stephen King l’une des scènes les plus effrayantes de son roman ça ne ressemble ni à celle du téléfilm de Tommy Lee Wallace, ni à celle du film d’Andrés Muschietti. La véritable bouche d’égout n’est pas située sur un trottoir. Mais c’est pourtant bien ici que le clown Pennywise est né !

Le Mount Hope Cemetery (Simetierre – film de Mary Lambert – 1989)

1048 Stete Street, Bangor, ME 04401, états-Unis

Alors que la malédiction du cimetière indien commence à s’abattre sur elle, la famille Creed assiste à des funérailles. Première adaptation du roman éponyme, Simetierre, de Mary Lambert, a en partie été tourné dans la ville de Stephen King. L’occasion pour l’écrivain de faire une apparition dans le métrage. On peut ainsi le voir interpréter un prêtre dans ce fameux cimetière. Un endroit où viendront plus tard les Ramones, afin de tourner le clip de la chanson Pet Sematary, composée par Dee Dee pour les besoins de l’adaptation. King a d’ailleurs pris l’habitude faire l’acteur de temps à autre. Dans les adaptations de ses livres, avec notamment Creepshow, Maximum Overdrive ou Le Fléau mais aussi dans des œuvres sans aucun rapport. C’est ainsi qu’on a pu le voir camper un  » nettoyeur  » dans la série Sons of Anarchy.

L’hôtel Overlook (Shining – roman)

Stanley Hotel, 333 E Wonderview Ave, Estes Park CO 80517

Jack Torrance parvient à décrocher un job de concierge dans l’Overlook, un hôtel de montagne. C’est ici qu’il s’installe pour la saison hivernale avec sa famille avant de peu à peu sombrer dans la folie. En vacances en 1974 dans la chambre 217 du Stanley Hotel, Stephen King est témoin de phénomènes paranormaux. Immédiatement, il rédige les bases de Shining, livre dont l’action se déroule dans un hôtel très largement inspiré du Stanley. C’est d’ailleurs ici que Mick Garris tourna en 1997 sa propre adaptation pour la télévision. Stephen King n’a jamais aimé la version de Stanley Kubrick, peu fidèle à ses écrits. Le Stanley Hotel a la réputation d’être l’un des lieux les plus hantés des états-Unis. Plusieurs spectres y ont été aperçus au fil des ans. Il est amusant de constater que les propriétaires de l’hôtel décidèrent de construire un véritable labyrinthe de buis afin de capitaliser sur le succès de l’œuvre. Et tant pis si le labyrinthe est propre au film de Kubrick . Dans le roman, ce sont des buissons taillés en forme d’animaux que l’on peut  » voir  » devant l’hôtel. Dans un registre beaucoup moins effrayant, Dumb & Dumber y a aussi été tourné.

L’hôtel Overlook (Shining – film de Stanley Kubrick – 1980)

Timberline Lodge, 27500 E Timberline Road, Government Camp, OR, 97028, états-Unis

La famille Torrance s’installe pour la saison hivernale dans cet hôtel reculé. Peu à peu, Jack (Jack Nicholson), le père, se laisse gagner par les démons ayant élu domicile dans le bâtiment depuis sa construction. Si Stanley Kubrick a choisi de construire l’intégralité des décors intérieurs au Elstree Studios en Angleterre, il a porté son dévolu sur le Timberline Lodge, un spectaculaire hôtel de montagne pour les extérieurs. Les décors intérieurs ont par ailleurs été inspirés de ceux d’un autre hôtel, à savoir le Ahwahnee Hotel dans le Yosemite National Park en Californie. à noter que Mike Flanagan, le réalisateur de Doctor Sleep, la suite de Shining, n’est pas revenu au Timberline Lodge. Ses décors ont également été en partie construits en studio.

Le conseil d'achat Fantrippers

Carte SAN FRANCISCO des 100 lieux cultes

La carte San Francisco Fantrippers, un moyen original de découvrir la cité californienne ! À travers 100 lieux de la pop culture arpentez ses rues sous un autre angle. Films, séries, musiques, bandes dessinées et romans, vous permettront de passer un agréable moment dans The City by the Bay. De format plié 10 x 18 cm et 60 x 54 cm dépliée, elle se glisse aisément dans votre poche ou votre sac pour être consultée facilement.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Par Anthony Thibault

jeudi 23 avril 2020

Discutons de cet article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires