Article
New York : 10 lieux de tournage emblématiques de Ghostbusters - SOS Fantômes

Film
Film mythique des années 80, SOS Fantômes a marqué toute une génération. Plus de trente ans après son apparition en 1984 et un deuxième volet en 1989, le diptyque d’Ivan Reitman reste très populaire, tout comme les nombreux lieux de New York qu’il a immortalisés et notamment sa célèbre caserne.

Partez sur les traces des Ghostbusters

Quoi de mieux que de partir sur les traces de SOS Fantômes ? N’oubliez pas avec vous votre guide New York des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans, et de ne jamais croiser les effluves !

La caserne des Ghostbusters

Caserne de pompiers toujours en activité, l’emblématique quartier général de SOS Fantômes attire toujours beaucoup de monde. Cette caserne a été l’une des premières à intervenir lors des attentats du 11 septembre 2001. Elle a failli fermer en 2011 à la suite de restrictions budgétaires, maism la mobilisation des habitants, très attachés à ce bâtiment datant de 1895, a permis de la maintenir en activité. Sur place, les liens avec SOS fantômes existent toujours : d’abord sur le trottoir sur lequel a été dessiné un immense sigle faisant le lien entre le logo des chasseurs de fantômes et les pompiers tandis qu’ensuite, à l’intérieur, trône en bonne place l’enseigne de Ghostbusters 2 ! On peut y voir également quelques objets sortis des décombres du World Trade Center. Les pompiers sont très accueillants et prennent volontiers la pause avec les nombreux touristes se rendant sur les lieux. Mais ne vous attendez pas à retrouver l’intégralité du quartier général des chasseurs de fantômes, les scènes intérieures ont été tournées dans une caserne désaffectée de Los Angeles !

En savoir plus sur Quartier général des Ghostbusters

New York Public Library

Montez au dernier étage admirer la superbe salle de lecture « Rose Reading Room ». C’est là que Peter Venkman (Bill Murray) et Raymond Stantz (Dan Aykroyd) rejoignent Egon Spengler (Harold Ramis). N’essayez pas de reproduire la bruyante entrée en matière du film ! Si l’accès à cette vaste pièce est libre, le silence est de rigueur. La toute première version du fantôme de la bibliothèque a été jugée trop effrayante pour SOS Fantômes. En revanche, elle a été utilisée pour le film Vampire, vous avez dit Vampire ? sorti en 1985.

En savoir plus sur New York Public Library

Université Columbia

Après avoir été radiés de leurs postes de chercheurs, les trois chasseurs de fantômes décident de fonder leur propre société d’investigations paranormales. La discussion fondatrice entre Peter et Raymond se passe alors sur le parvis, à quelques mètres de l’Alma Mater, la statue de la déesse Minerve, trônant devant les marches de la Low Library. Le trailer original dévoila le numéro de téléphone des chasseurs de fantômes, 1-800-555-2368. En l’appelant, les spectateurs avaient la surprise d’entendre un message enregistré par Bill Murray et Dan Aykroyd. 1.000 appels furent passés tous les jours, 24 heures sur 24 durant six semaines avant que la ligne ne soit fermée. Une opération répétée en 2016 avec la sortie du remake. C’est Chris Hemsworth, l’interprète du réceptionniste, que l’on pouvait entendre en composant le 0-800-222-9911.

En savoir plus sur Université Columbia

Appartement de Dana Barrett

C’est dans ce building, censé avoir été érigé par les fidèles du dieu sumérien malveillant Gozer, qu’habitent Dana Barrett (Sigourney Weaver) et son voisin Louis Tully (Rick Moranis), un comptable pas très malin. Afin d’accentuer son aspect maléfique, des étages ont été ajoutés en matte painting par la production. L’édifice ne porte pas de nom particulier comme certains autres bâtiments tels que le Dakota Building ou The Ansonia. Pourtant, le film de 1984 a tout changé pour lui puisqu’il est désormais surnommé familièrement The Ghostbusters Building, The Shandor Building, The Shandor Apartments ou Spook Central, les différents noms fictifs donnés dans le long métrage.

En savoir plus sur Appartement de Dana Barrett

Lincoln Center Plaza

Complexe emblématique où sont rassemblées plusieurs institutions culturelles majeures de New York, dont un orchestre symphonique, le Lincoln Center compte Dana Barrett (Sigourney Weaver) parmi ses musiciens et musiciennes. C’est sur l’immense esplanade, près des jets d’eau, que Peter Venkman (Bill Murray) l’attend après une répétition. SOS Fantômes a été nommé deux fois aux Oscars, celui des meilleurs effets visuels et celui de la meilleure chanson originale.

En savoir plus sur Lincoln Center Plaza

Tavern on the Green

Poursuivi par un molosse venu de l’au-delà, Louis fuit l’immeuble dans lequel il réside et traverse la rue pour tenter de trouver refuge au restaurant Tavern on the Green où il frappe, en vain, contre les baies vitrées. L’endroit a été réaménagé depuis.

En savoir plus sur Tavern on the Green

Manhattan Museum of Art

Le National Museum of the American Indian a été rebaptisé ici Manhattan Museum of Art. Dans cet immense bâtiment, Dana (Sigourney Weaver) restaure des peintures tandis que trône l’imposant et angoissant portrait du cruel Vigo de Moldavie, massacré en 1610 mais ayant promis de revenir un jour… Et c’est bien sûr par l’intermédiaire de ce tableau qu’il se réincarne. Si le comte Vigo est interprété par Wilhelm Von Homburg, l’acteur Max von Sydow a doublé toutes ses répliques, le comédien allemand ne parvenant pas à surmonter son accent.

En savoir plus sur Manhattan Museum of Art

Appartement de Peter Venkman

À quelques pas de la station de métro Bleecker street, vous ne pouvez pas manquer l’immeuble où habite Peter dans le second volet. Situé à l’angle de Broadway et de Bleecker street, cet immense bâtiment possède une façade bien particulière. L’appartement du chasseur de fantômes se trouve au 5e étage. Observez bien la corniche, c’est sur celle-ci que Dana s’aventure pour tenter de récupérer son bébé.

En savoir plus sur Appartement de Peter Venkman

Carrefour en travaux

C’est un carrefour anodin de New York, à l’intersection de la 77e rue et de la 1re avenue mais il a un rôle clé dans Ghostbusters 2 ! C’est à cet endroit que s’arrête subitement le landau de l’enfant de Dana, après qu’il ait échappé à son contrôle devant son appartement (325 E 77th St). Les chasseurs de fantômes décident alors de creuser un trou dans la chaussée à cet emplacement et découvrent que des substances maléfiques circulent dans les égouts.

En savoir plus sur Carrefour en travaux

Statue de la Liberté

Pas besoin de la présenter. Miss Liberty a un rôle décisif dans le deuxième film et quitte son piédestal de Liberty Island pour prêter main forte aux chasseurs de fantômes. Inutile de préciser que ce n’est que du cinéma ! La vénérable lady reste solidement installée dans le port de New York depuis 1886 et séduit toujours un grand nombre de cinéastes et de touristes. Tout en slimant la statue, Ray (Dan Aykroyd) prononce « Magnifique » (« Beautiful » en V.O.), un cigare entre les dents. Il s’agit d’une référence au fameux Hannibal Smith dans l’Agence tous risques.

En savoir plus sur Statue de la Liberté

Facebook Twitter Instagram

Par Damien Duarte

vendredi 30 avril 2021

Passionné par la culture pop depuis son enfance, ses références vont de Donald Duck à Batman en passant par Marty McFly. Fantripper dans l'âme, voyager sur les traces de Ghostbusters, James Bond ou des héros de romans comme Cotton Malone font partie d'un séjour idéal et réussi !

Le conseil d'achat Fantrippers

Fanspots Stories New York

Fanspots Stories New York

Découvrez les secrets des lieux cultes des plus grands chefs d’œuvre de la pop culture à New York !

Capitale mondiale de la pop culture, New York incarne une liberté de création débridée. La ville qui ne dort jamais a été la muse d’un grand nombre de réalisateurs, acteurs, scénaristes, chanteurs, musiciens, dessinateurs et écrivains…

Beaucoup ont transmis leur fascination pour la cité auprès du grand public et rendu mondialement célèbres quelques uns de ses lieux, les faisant passer dans la légende de la pop culture. Ce sont les secrets de cent d’entre eux que révèle ce premier volume de la collection Fanspots Stories.

Le saviez-vous ?
Savez-vous que le tournage du clip du titre Sleep Now in the Fire de Rage Against The Machine a provoqué l’arrêt de Wall Street pour la première fois depuis 1929 ; qu’Alfred Hitchcock a tourné des scènes de La Mort aux trousses en caméra cachée à l’ONU ; que David Schwimmer, l’interprète de Ross, ne savait pas où se trouvait l’immeuble de Friends avant de se retrouver par hasard dans le restaurant du rez-de-chaussée ; que John Carpenter fut le premier réalisateur que la ville autorisa à tourner au pied de la statue de la Liberté pour New York 1997 ; que Michael Jackson a tourné deux fois dans le même station de métro de Brooklyn ; ou encore que la photo sur la pochette des Ramones fut prise à côté du CBGB, où ils firent leurs débuts ?

Fanspots Stories New York, c’est aussi
La caserne de SOS Fantômes, le célèbre pont d’Il était une fois en Amérique, le Katz’s Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, la bouche de métro de Marilyn Monroe, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip Bad de Michael Jackson, l’Albert’s garden des Ramones, la Paul’s Boutique des Beastie Boys, l’immeuble de Physical Graffiti de Led Zeppelin, la tour où DJ Kool Herc a créé le hip-hop, le Baxter Building des Quatre Fantastiques, le Daily Bugle de Spider-Man, le Plaza de Gatsby le magnifique, le Brooklyn Bridge de la Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, le Birdland évoqué par Jack Kerouac dans Sur la Route…

Réalisé par une équipe de spécialistes de la pop culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Fanspots Stories New York raconte bien plus qu’une histoire : il s’agit de quelques-unes des histoires les plus fascinantes de la pop culture.

Fanspot Stories New York
100 lieux cultes pop
un concept unique et inédit
224 pages de plaisir
un beau livre grand format 24 x 30, dos rond tranchefil

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Discutons de cet article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires