Chargement en cours...
Article

Nos jours heureux : colonie de vacances en Dordogne et en Charente

0

Film joyeux et drôle de Eric Toledano et Olivier Nakache, Nos jours heureux prit ses quartiers en Charente (16) et en Dordogne (24) en 2006 pour raconter les folles aventures d’une colonie de vacances. Petit périple sur les traces du tournage de ce film aux répliques cultes.

Nos jours heureux en Charente

Toutes les animatrices, tous les animateurs ainsi que tous les enfants ayant séjourné dans une colonie se sont retrouvés dans ce long-métrage de Toledano et Nakache. En 103 minutes, les futurs réalisateurs de Intouchables avaient cerné tous les enjeux des centres de vacances : le directeur débordé, la valise perdue, les chambrées animées, les olympiades, les maux de coeur, les animateurs toujours partants et les phrases cultes obscènes de Caroline, la dépressive.

Il faut souligner que le duo de réalisateurs s’étaient rencontrés en colonie de vacances alors qu’ils étaient animateurs. Mieux encore, ils avaient travaillé ensemble dix ans auparavant dans le Château de la Couronne (16) lors d’un séjour estival. C'est dans ce très bel édifice actuellement transformé en hôtel que furent tournées les scènes principales du film. Les acteurs prirent possession des lieux pour restituer l'ambiance d'une colonie de vacances à l’ouest de la commune de Marthon. Auparavant, Toledano et Nakache avaient tourné un court-métrage sur le même thème s’intitulant Ces jours heureux avec déjà au casting Jean-Paul Rouve et Marylou Berry. Viendront s’ajouter par la suite, Omar Sy, Julie Fournier, Guillaume Cyr et la merveilleuse Joséphine de Meaux pour Nos jours heureux. Ce tournage ludique et léger le fut aussi par le calme des lieux. La petite cité charentaise au Sud-Ouest de Montbron, dans la vallée du Bandiat, n’est habitée que par 554 habitants. En plus du Château de la Couronne, les visiteurs peuvent y découvrir un donjon édifié au XIIe siècle et le Château-Neuf datant de la Renaissance.

nosjoursheureux3

Nos jours heureux est aussi un long-métrage sur les relations père-fils. Ne faisant pas confiance à Vincent dans sa gestion de la colonie, Albert se permet de venir sur place. Au début, un boulet pour le fils, le père s’avérera un sérieux atout, notamment lors de la visite des services vétérinaires et de la Direction régionale de la Jeunesse et des Sports. Pour la scène de départ de Albert, c’est la gare de La Rochefoucauld (16) qui servit de décor. Mise en service en 1875 par la Compagnie des Charentes, elle n'est plus desservie par les trains depuis mars 2018. Elle se situe sur la ligne de Limoges-Bénédictins à Angoulême. Cet édifice de la SNCF est établi dans cette belle cité charentaise dont le symbole est son château de la Renaissance construit à partir de 1520, surnommé la Perle de l'Angoumois. Les visiteurs peuvent y découvrir aussi la Collégiale Notre-Dame-de-l'Assomption, le Couvent des Carmes ou l'Eglise d'Olérat. A noter qu'un téléfilm Demain, je me marie fut tourné dans cette gare en 2010.

Nos jours heureux en Dordogne

Dans le département voisin de la Dordogne (24), c’est le Château communal de Varaignes qui fut mis à contribution. C'est dans cette forteresse médiévale du XIVe siècle en plein parc régional Périgord-Limousin que se déroule l'une des scènes cultes du film. Les enfants et leurs animateurs visitent le musée de la Charentaise. Ils ne sont pas plus que ça intéressés par les textiles et leur fabrication au fil des siècles. Les vannes fusent. En plus des tisserands, au XVIe siècle, la cité était un lieu important dans le domaine de la sidérurgie notamment grâce à ses nombreuses forges.

Entre juillet et septembre 2006, Nos jours heureux cumula 1 430 000 spectateurs en salle et 5 700 000 téléspectateurs en deux diffusion sur M6 et W9 en 2011 et 2015. Succès important pour Toledano et Nakache, le film devint donc rapidement culte. Si vous voulez profiter du soleil périgourdin et charentais et marcher dans les pas de Nos jours heureux, prenez le temps de visiter Marthon et Varaignes, deux très jolies petites cités de Nouvelle-Aquitaine.