Chargement en cours...
Article

Paris : 10 hôtels apparaissant dans vos films préférés

1

Dans la Ville-Lumière, les étoiles brillent en nombre. Il y a fort à parier que vous allez vous retrouver dans de beaux draps. Dormez sur les traces de vos héros de films préférés dans leurs hôtels de prédilection.

Une nuit dans un hôtel parisien de votre film préféré

Du Da Vinci Code à Rush Hour 3 en passant par L'Armée des ombres, partir sur les traces de ses héros préférés, ça fatigue, alors on passe un moment pour se reposer dans l'hôtel de ses héros de films préférés. Du Ritz au Peninsula, mettez-vous dans de beaux draps jusqu'au bout de la nuit grâce aux adresses présentes dans notre guide Paris des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans.

Le guide Paris des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans

Hôtel Ritz dans Da Vinci Code

Le professeur Langdon séjourne dans cet hôtel. Il s'agit de son point de départ pour suivre la ligne invisible du méridien et ainsi découvrir la tombe de Marie-Madeleine. L'hôtel Ritz fait partie des hôtels les plus luxueux au monde, un adjectif également adapté à la place Vendôme sur laquelle il se trouve. Sorti en mars 2003 aux Etats-Unis, le roman éponyme de Dan Brown connut un tel succès que Columbia en acheta les droits dès le mois de juin de la même année. Bien vu puisque le film totalisa 850 millions de dollars de revenus !

"Le Ritz est l’avant-dernière marche avant le paradis", disait Ernest Hemingway, habitué du luxueux établissement. Parce que rien n'est assez beau pour ses clients, l'hôtel cinq étoiles fondé en 1898 est resté fermé durant quatre ans, le temps de faire peau neuve. Rouvert en 2016, il offre désormais aussi une terrasse équipée d'un toit rétractable, un spa Chanel – "Coco" y a habité durant 37 ans et donné son nom à une suite –, un salon de thé dominé par le portrait de Marcel Proust, autre inconditionnel des lieux, et même, à l'attention de ses hôtes VIP, un tunnel secret pour rejoindre le parking de la place Vendôme à l'abri des regards indiscrets !

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre au Ritz au meilleur prix ici

Hôtel Scribe dans Le Diable s'habille en Prada

Durant leur escapade parisienne, Miranda et Andy séjournent dans cet hôtel. Construit en 1861, celui-ci a notamment accueilli Josephine Baker en 1968. Le tournage en France s'est effectué sans Meryl Streep, l'actrice n'ayant pas fait le déplacement. Les scènes à l'intérieur des chambres n'ont donc pas été tournées sur place mais aux États-Unis.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre à l'Hôtel Scribe au meilleur prix ici

Hôtel Meurice dans Paris brûle-t'il ?

Durant l'occupation, l'armée allemande avait établi son centre de commandement dans ce luxueux hôtel. Gouverneur militaire du Grand Paris, le général Dietrich von Choltitz (Gerd Froebe) y reçoit notamment le consul de Suède, interprété par Orson Welles. Adapté du livre éponyme de Larry Collin et Dominique Lapierre, ce long-métrage de 175 minutes raconte la Libération de Paris, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Si le film est en noir et blanc, c'est notamment parce qu'au moment du tournage, le gouvernement refusa que flottent des drapeaux nazis dans les rues de Paris. Seules leurs versions en gris furent tolérées. Le titre est une citation prononcée par Hitler au général Dietrich von Choltitz, alors gouverneur de Paris. Le dictateur lui avait ordonné le 23 août 1944 qu'il ne reste que des ruines de la ville au moment où les Alliés s'en empareraient. Le lendemain, Hitler lui aurait téléphoné, furieux, pour lui demander "Paris brûle-t-il ?" Ce n'était pas le cas. Le haut gradé avait refusé de suivre les ordres de son chef, restant sur l'impression d'un homme épuisé et tombé dans la folie, lorsqu'il l'avait rencontré quelques semaines plus tôt. Le général signa la capitulation des troupes nazies le 25 août 1944 à la gare Montparnasse.

Salvador Dali a occupé durant 27 ans, un mois par an, la suite royale d’Alphonse XIII. Tel une rock-star, l'excentrique génie maculait les murs de peinture, tandis que ses guépards apprivoisés lacéraient la moquette. Surréaliste ! Le mythique palace parisien, installé depuis 1835 en face du jardin des Tuileries, ne lui en pas tenu rigueur et a donné son nom à son restaurant gastronomique. Aux founeaux, ainsi qu'à ceux du Meurice, deux étoiles au Michelin et l’une des plus belles salles à manger de la capitale, le chef Alain Ducasse. Pour une nuit inoubliable, optez pour la suite royale Belle Etoile, avec sa terrasse de 250 m2 offrant une vue panoramique à 360° sur Paris.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre à l'hôtel Meurice au meilleur prix ici

Hôtel George V dans Three Days to Kill

Ethan parvient à repérer la chambre du "comptable" de l'Albinos mais il est interrompu par un appel de Zooey. Celle-ci l'attend pour un rendez-vous père-fille.

Idéalement situé à deux pas des Champs-Elysées, le Four Seasons Hotel George V, construit en 1928 dans un style Art déco, offre 244 chambres et suites, pensées comme de véritables appartements parisiens, un spa et trois restaurants étoilés au Guide Michelin 2017, une première en Europe. Le George V, c'est aussi une magnifique cour en marbre et une incroyable cave à vin, située quatorze mètres sous terre et renfermant pas moins de 50.000 bouteilles. La plus ancienne est un Madère 1792 ; la plus chère, un magnum de Pétrus millésimé 1964, d'une valeur de 40.000 euros.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Hôtel Plaza Athénée dans Rush Hour 3

Sortant tout juste des égouts avec une odeur particulièrement désagréable mais une attitude complètement neutre, James Carter et Yan Naing Lee se rendent dans cet établissement cinq étoiles où ils demandent une chambre avec deux lits et deux salles de bains. Ils commandent également un massage, des vêtements et une caisse d'eau de Cologne.

Il demeure l’un des hôtels cinq étoiles les plus prisés des célébrités. Le Plaza Athénée, ouvert en 1913, est aussi l'un des plus immédiatement identifiables avec ses 1.900 géraniums rouges aux fenêtres, souvenir de l'histoire d'amour entre Marlène Dietrich et Jean Gabin. Après avoir fêté son centenaire, l’établissement a fermé durant dix mois afin de se moderniser et dispose désormais de 5.500 m2, de 14 suites supplémentaires et d'un nouveau bar.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre à l'hôtel Plaza Athénée au meilleur prix ici

Grand Hôtel Paris Intercontinental dans Prêt à Porter

Kitty Potter (Kim Basinger) interviewe de nombreuses personnes devant le comptoir de la réception de cet hôtel de luxe ouvert depuis 1862.

Donnant sur la place de l'Opéra, l'Intercontinental Paris Le Grand est une véritable institution, inaugurée en 1862 par l'Impératrice Eugénie en présence d'un orchestre dirigé par Offenbach. Avec ses 470 chambres et suites, redécorées en 2002 dans un style Napoléon III, sa Verrière, un jardin d’hiver de 800 m2 planté de ficus géants et fleuri d’orchidées blanches, et son spa marin, l'établissement exécute une partition très haut de gamme.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre séjour à Paris au meilleur prix ici

Hôtel Lutetia dans La Rafle

L'une des dernières scènes se déroule dans cet hôtel, à la fin de la guerre. L'établissement a bien servi de lieu d'accueil pour les rescapés des camps de la mort. C'est ici que la plupart furent identifiés et soignés.

Depuis 1910, son imposante façade fait face au Bon Marché auquel il doit son existence : Marguerite Boucicaut, la propriétaire du grand magasin, l'avait fait construire afin d'y loger ses clients provinciaux ou étrangers. Fréquenté par Gide, Joyce, Beckett, Malraux, Saint-Exupéry, Picasso, Matisse ou encore Joséphine Baker, le Lutetia avait laissé carte blanche à certains de ses hôtes – le sculpteur Philippe Hiquily, le cinéaste David Lynch – pour concevoir leurs propres suites. Réimaginé par Jean-Michel Wilmotte, l'emblématique hôtel Art déco a rouvert ses portes en juillet 2018 après quatre ans de travaux. Peintures et vitraux ont retrouvé leur lustre d'origine et l'établissement dispose désormais d'un spa de 700 m2 avec une piscine de 17 m.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre à l'hôtel Lutetia au meilleur prix ici

Piscine Molitor dans L'Odyssée de Pi

Le personnage principal se nomme Piscine Molitor Patel (Suraj Sharma) car son père, plutôt que de collectionner les cartes postales, "collectionnait les piscines". L'homme avait nagé dans toutes les piscines du monde et estimait que la piscine Molitor était la plus belle. On aperçoit la piscine au moment où Pi explique l'origine de son prénom. Surnommée "Le Paquebot blanc", cette piscine Art déco fut la première, lors de son ouverture, à associer un bassin couvert ainsi qu'un bassin olympique extérieur.

Molitor a refait surface en 2014, métamorphosée en un complexe hôtelier de luxe, avec brasserie chic et spa. Inaugurée en 1929 par Johnny Weissmuller, la piscine a été pendant 60 ans la plus courue de Paris, pour ses deux bassins Art déco et son ambiance avant-gardiste, avant de devenir un spot mythique du street art et le temple de l'underground parisien – une rave géante y a eu lieu en 2001. Les bassins ont été reconstruits quasiment à l'identique et Molitor n'a pas oublié son passé artistique des années 90 : une Rolls, autrefois propriété d'Eric Cantona, taguée par l'artiste JonOne, trône dans le hall d'entrée.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre à l'hôtel Molitor au meilleur prix ici

The Peninsula dans L'Armée des Ombres

Durant l'Occupation, cet établissement fut réquisitionné pour installer le siège de l'état-major allemand. Dans cette adaptation du roman de Joseph Kessel, écrit en 1943, c'est ici que Philippe Gerbier (Lino Ventura) est envoyé à la torture pour ses pensées "gaullistes". Il réussira toutefois à s'en échapper. Plusieurs autres scènes ont été tournées dans ce bâtiment, ancien hôtel de luxe de 1908 à 1936, sous le nom de Majestic, avant d'appartenir au gouvernement français jusqu'en 2007. C'est ici, notamment, que furent signés les accords de paix de Paris, mettant fin à la guerre du Vietnam. Après avoir été vendu et rénové, il a retrouvé sa fonction initiale en 2014.

Deux-cents chambres luxueuses, dont 34 suites parmi les plus spectaculaires de la capitale, un spa et une piscine à couper le souffle, un fumoir à cigares rehaussé d'une fresque, trois restaurants dont l'Oiseau Blanc au dernier étage avec sa terrasse à 360 degrés et sa vue sur la tour Eiffel : le groupe asiatique The Peninsula Hotels a fait très fort avec l’ouverture du Peninsula Paris en août 2014, sa première incursion en Europe.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre à The Peninsula au meilleur prix ici

Hotel Saint-Jacques dans Charade

Regina et Peter Joshua (Cary Grant) dorment dans des chambres contiguës de cet hôtel appelé alors Saint-Jacques. Il s'agit désormais du Maxim Latin. Pour s'y rendre, les personnages passent par la station de métro Saint-Jacques, souterraine dans le film, mais aérienne dans la réalité. Le tournage a été effectué à la station Varenne, sur la ligne 13, bien plus proche des jardins des Champs-Élysées, du Palais Royal, des Halles et de la Comédie Française que l'on voit à l'écran. Comme la différence d'âge entre les deux acteurs mettait mal à l'aise Cary Grant, des anecdotes comiques à ce sujet ont été ajoutées dans le scénario afin de le rassurer. Le nom de son personnage est composé des deux prénoms des fils du réalisateur, Stanley Donen.

Découvrez ce fanspot culte en cliquant ici

Réservez votre chambre à l'hôtel Saint-Jacques au meilleur prix ici