Article
Le premier musée au monde consacré au hip hop va ouvrir ses portes à New York

Musique
Genre musical majeur depuis les années 1970, le hip hop n’avait pas encore eu les honneurs d’un musée. Ce sera chose faite en 2022. Le quartier new-yorkais du Bronx accueillera donc The Universal Hip-Hop Museum. Fantrippers vous en dit plus sur ce lieu dédié aux cultures urbaines.

Un projet soutenu par les rappeurs

Un musée du hip hop à New York, ce n’est pas un projet nouveau. Soutenu par les rappeurs Kurtis Blox, Ice-T, Nas et LL Cool J, il est en gestation depuis 2014. Ce temps fut nécessaire pour réunir le budget, évalué à 80 millions de dollars (soit 73 627 200 €), réunir les archives, les mettre en perspective par des travaux de chercheurs et retenir le dossier architectural.

S’il est soutenu par des rappeurs et des pionniers du genre, The Universal Hip-Hop Museum est financé par la ville de New York à hauteur de 3.5 millions de $, Microsoft, Google et le programme MIT en arts, culture et technologie.

Pourquoi un musée du hip hop dans le Bronx ?

Le choix du Bronx, à New York, n’est pas anodin. C’est dans ce quartier que le hip hop a vu le jour dans les années 1970. Le berceau de ce nouveau genre musical s’est développé dans les caves des ses immeubles. Sous l’impulsion du groupe portoricain les Ghetto Brothers, de la Black Party et de DJ Kool Herc, il fait les beaux jours du 163 rd Street, du 1520 Sedgwick Avenue et de Prospect Avenue.

Ce quartier pauvre de Big Apple est l’écrin des revendications des petites gens, des plus précarisés, des Afro-Américains, des Portoricains ou des Hispanophones. Les musiques urbaines sont alors leur porte-voix. Le rap, le graff, le beatbox, le breakdance et le djing se développent et se structurent par des labels et autres émissions de radio, comme a pu le montrer Hip Hop Family Tree, la formidable série de bande dessinée d’Ed Piskor retraçant l’Histoire de ce genre musical.

Ce musée fait aussi partie d’un projet plus vaste de développement urbain du Bronx. Quartier très défavorisé et ayant une mauvaise réputation, cela permettra d’y attirer des touristes du monde entier.

DJ Kool Herc, Beyoncé, 50 cents… Ils seront tous là

Situé à proximité de l’Harlem River, The Universal Hip-Hop Museum sera composé de plusieurs étages couvrant des milliers de mètres carrés. En plus des lieux de conservation, du musée ouvert au public, il abritera des logements, des espaces verts et des centres commerciaux.

Les lieux accueilleront les visiteurs autour des cinq grands piliers du genre : le rap, le graff, le djiing, le breakdance et le beatboxing. Ils seront l’occasion de se plonger dans l’histoire des cultures urbaines et dans les archives léguées par les rappeurs et les rappeuses. Cela permettra donc de balayer les 50 années de ce genre musical.

Il y aura aussi des vidéos, des photos, des installations d’expositions permanentes ou temporaires et des sons. Le spectre sera large, courant des débuts du hip hop avec DJ Kool Herc à Beyoncé, en passant par 50 cents ou NWA.

The Universal Hip-Hop Museum sera dirigé par Kurtis Blow, la très grande figure du rap américain des années 1980-1990.

Il faudra néanmoins encore patienter pour découvrir le musée, car pour l’instant, l’endroit ressemble à un grand terrain vague. Mais bientôt, les amateurs de cultures urbaines auront un nouveau lieu à visiter en priorité lors de leur venue à New York, The Universal Hip-Hop Museum !

Le conseil d'achat Fantrippers

Le guide New York des 100 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans 2019

Le guide New York des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd, romans

LE GUIDE NEW YORK DES 1000 LIEUX CULTES DE FILMS, SÉRIES, MUSIQUES, BD, ROMANS NOUVELLE ÉDITION Découvrez New York autrement avec notre best seller dans une nouvelle édition enrichie de nombreux nouveaux lieux cultes, d’une trentaine de parcours, de nouvelles photos et anecdotes dans 640 pages passionnantes. La caserne de Ghostbusters, le célèbre pont d’ll était une fois en Amérique, le Katz Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip BAD de Michael Jackson, les lieux évoqués dans les romans de Francis Scott Fitzgerald, Paul Auster, Marc Levy, Guillaume Musso… DÉCOUVREZ NEW YORK AUTREMENT UN CONCEPT INÉDIT ET ORIGINAL

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Par Damien Canteau

lundi 18 mai 2020

Passionné par l'Histoire, les animés, les Arts et la bande dessinée en particulier, Damien est le rédacteur en chef du site spécialisé dans le 9e art, Comixtrip.

Discutons de cet article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires