Article
La Casa de Papel partie 3 : de la Thaïlande à la banque d’Espagne

Série
La troisième partie de la saga La Casa de Papel est désormais disponible sur Netflix et promet aux spectateurs de voyager à travers le monde. De la Thaïlande à l’Espagne, tout est bon pour partir sur les traces de nos braqueurs préférés.
La Casa de Papel

La Casa de Papel : Se la couler douce au soleil ou reprendre du service ?

Le coup d’envoi a été donné vendredi 19 juillet, La Casa de Papel partie 3 est en ligne et a déjà suscité de nombreuses réactions. Outre un traditionnel braquage hors du commun, la série propose une immersion dans la vie des compagnons de « La Resistencia » à travers le monde.

Si Nairobi (Alba Flores) et Helsinki (Darko Peric) sont en Argentine tandis que Le Professeur (Álvaro Morte) et Raquel/Lisbonne (Itziar Ituño) se prélassent en Thaïlande, le couple Denver (Jaime Lorente) – Monica/Stockholm (Esther Acebo) élèvent leur fils Cincinatti en Indonésie. L’Argentine et l’Indonésie n’ont pourtant pas fait partie de l’itinéraire de l’équipe de tournage, les prises de vues ayant été effectuées en Thaïlande et au Panama. Tokyo (Úrsula Corberó) et Rio sont d’ailleurs en parfaite harmonie sur l’une des îles San Blas au Panama. C’est la première fois, selon Úrsula Corberó, que les habitants de l’archipel y ont autorisés un tournage, uniquement car ils regardaient également le show. James Cameron lui-même n’avait pu y tourner Avatar !

La symbiose entre Tokyo et Rio va malheureusement se briser le jour où Tokyo va décider de changer d’air, de faire la fête, de se lâcher. Rio va alors lui confier un téléphone satellite et c’est à ce moment précis que la chute démarre.

Le jeune homme est arrêté, mis sous surveillance par Europol depuis près de 2 ans, comme tous les autres, et enfin repéré. Rio va alors subir une torture dans un pays inconnu, mais il peut compter sur ses alliés.

La banque d’Espagne pour faire sortir Rio

L’équipe de braqueurs va alors s’atteler à ce qu’elle sait faire de mieux, dévaliser une banque. Mais pas n’importe laquelle, l’institution espagnole gardant entre ces murs la réserve nationale d’or. Des tonnes de lingots dont les criminels vont s’emparer pour forcer les autorités à leur remettre Rio.

Bien sûr, les caméras de la production n’ont pas eu accès au véritable bâtiment situé sur la Calle de Alcalá à Madrid. La fréquentation de la rue, ainsi que les potentiels risques de véritables vols entraient, bien entendu, en ligne de compte. En revanche, la bâtisse lui servant de doublure est le ministère de l’équipement situé sur Paseo de la Castellana dans la capitale espagnole.

D’autres lieux de Madrid sont filmés pour le show tels que la Plaza del Callao sur laquelle une pluie de billets est déversée sur les habitants et où le Professeur, à visage découvert, appelle la population à l’aide. Par ailleurs, les fameux zeppelins transporteurs des 140 millions d’euros en coupures de 50 €, se faufilent entre les tours de la Cuatro Torres Business Area.

L’Italie pointe le talon de sa botte

L’Espagne, la Thaïlande et le Panama ne sont pas les seuls pays à avoir accueilli braqueurs, l’Italie est également mise à l’honneur puisque la cathédrale de Florence est le lieu d’un rendez-vous, flash-back, entre Berlin et le Professeur.

Partez tout autour du monde sur les traces de La Casa de Papel grâce à notre carte interactive.

La Casa de Papel

Le conseil d'achat Fantrippers

Fanspots Stories Paris Fantrippers

Fanspots Stories Paris

Fanspots Stories Paris, ce sont des images légendaires de films, séries, musiques, bandes dessinées ou romans.
Des lieux souvent anonymes devenus mondialement célèbres grâce à la pop culture au point d’être aujourd’hui indissociables des œuvres auxquelles ils ont servi de décors.

Amélie Poulain, James Bond, Mission impossible, La Grande Vadrouille, Les Tontons flingueurs, Bref., Dix pour cent, Sex & The City, Blake & Mortimer, Spider-Man, Notre-Dame de Paris…  Découvrez l’histoire des lieux cultes des plus grands chefs-d’œuvre de la pop culture dans la Ville Lumière !

Paris filmé, Paris chanté, Paris dessiné, Paris conté… Pour les artistes, la Ville Lumière constitue un terrain d’expression extraordinaire et une source d’inspiration inépuisable. Chaque nouvelle œuvre est une main tendue pour séduire de nouvelles personnes grâce aux passeurs de rêves d’hier et d’aujourd’hui. Des lieux connus ou anonymes deviennent alors cultes. Ce sont les secrets de cent d’entre eux que révèle ce troisième volume de la collection Fanspots Stories.

QUELQUES EXEMPLES

Le café d’Amélie Poulain, le lieu de l’accident du Corniaud, le pont d’Inception, le siège du Spectre dans James Bond, le restaurant de Ratatouille, l’église des Tontons flingueurs, le bar de Bref., l’agence de Dix pour cent, le restaurant  d’Emily in Paris, le refuge de Lupin, la résidence parisienne des héroïnes de Gossip Girl, le cabinet de En thérapie, les œuvres du Louvre figurant dans le clip Apeshit de Jay Z & Beyoncé, le Parc Montsouris de Jacques Higelin, la station de métro du Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg, le café de Paris Le Flore d’Etienne Daho, l’appartement d’Adèle Blanc-Sec, le repaire d’Olrik dans Blake & Mortimer, l’appartement d’Arsène Lupin, le domicile du Comte de Monte Cristo, l’adresse de La Famille Malaussène, le commissariat de Maigret, l’agence Fiat Lux de Nestor Burma, le bar de Paris est une fête, la taverne des Trois mousquetaires…

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Facebook Twitter Instagram

Par Damien Duarte

lundi 22 juillet 2019

Passionné par la culture pop depuis son enfance, ses références vont de Donald Duck à Batman en passant par Marty McFly. Fantripper dans l'âme, voyager sur les traces de Ghostbusters, James Bond ou des héros de romans comme Cotton Malone fait partie d'un séjour idéal et réussi !

Discutons de cet article

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires