Fanspot
Washington Street

Film Il était une fois en Amérique Sergio Leone (1984)
Ultime coup d'éclat de Sergio Leone, Il était une fois en Amérique est le troisième film d'une saga comprenant également Il était une fois dans l'Ouest et Il était une fois la révolution. Une chronique historique focalisée sur un groupe d'amis amené à tenir un rôle dans le microcosme du crime organisé new-yorkais.
Washington Street
Washington Street - Crédit : Pixabay

– Tu gardes la puanteur de la rue.

– Je l’aime cette puanteur.

Max Bercovicz (James Woods) à Noodles (Robert De Niro)

Considéré à juste titre comme l’un des meilleurs cinéastes en activité au début des années 1960, Sergio Leone prend connaissance du livre The Hoods, dans lequel un gangster du Lower East Side raconte ses mémoires. Séduit, il se rapproche de John Milius pour tenter de monter une adaptation. Trop occupé, celui-ci décline sa proposition mais Sergio Leone s’investit tout de même, allant jusqu’à refuser l’offre que lui fait la Paramount pour réaliser Le Parrain. Il est d’ailleurs curieux de constater que le roman Le Parrain de Mario Puzo s’inspire librement du même livre à la base d’Il était une fois en Amérique.

L’avis de Fantrippers

Cultes! cinéma : 100 lieux mythiques de cinéma

Vous voulez en savoir plus sur ce lieu et son lien avec Il était une fois en Amérique ? Retrouvez toute l’histoire et 99 autres dans le livre Cultes! cinéma !

Des années après sa lecture du roman, le réalisateur entame la production de son ambitieux projet. Nous sommes alors fin 1981. Armé d’un solide casting, notamment composé de Robert De Niro, James Woods, Joe Pesci, Elizabeth McGovern et Jennifer Connelly, le cinéaste a dans l’idée de tourner à domicile, à Rome, dans les légendaires studios Cinecittà. Néanmoins, une visite du Lower East Side lui fait changer d’avis.

Il décide alors de faire construire des structures entières d’immeubles dans le style architectural des années 1930 pour les superposer aux bâtiments existants. Une technique déjà employée sur Le Parrain. La scène se déroulant à Washington Street, sous le regard bienveillant du Manhattan Bridge, fait partie des plus connues. Elle fut par ailleurs exploitée pour l’affiche et a ainsi participé à la popularité de ce lieu si emblématique.

251

La version director’s cut du film sortie en 2012 dure 251 minutes, soit 112 de plus que la première version américaine. 

Présenté en avant-première à New York, le 17 février 1984, avant sa sortie nationale le 1er juin de la même année, Il était une fois en Amérique, dont le scénario se base sur le roman The Hoods de Harry Grey, récolte de nombreuses louanges. Malgré tout, le fait que plusieurs versions, plus ou moins longues, circulent, ne manque pas de frustrer certains critiques. En cela, la version européenne est largement considérée comme la meilleure. À son époque boudé par les Oscar, il est aujourd’hui considéré comme l’un des meilleurs films de gangsters jamais réalisés.

Scène à Washington Street dans Il était une fois en Amérique
Scène à Washington Street dans Il était une fois en Amérique – Crédit : Warner Bros

26 Washington St

Encadré par les immeubles, le Manhattan Bridge est imposant depuis Washington Street. Un véritable instantané de Big Apple, où se pressent chaque jour les photographes pour profiter du cadre unique des lieux. 

Le quartier industriel de Dumbo est aussi une star de Ne... En savoir plus sur 26 Washington St

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Le guide New York des 100 lieux cultes de films, séries, musiques, bd et romans 2019

Le guide New York des 1000 lieux cultes de films, séries, musiques, bd, romans

LE GUIDE NEW YORK DES 1000 LIEUX CULTES DE FILMS, SÉRIES, MUSIQUES, BD, ROMANS NOUVELLE ÉDITION Découvrez New York autrement avec notre best seller dans une nouvelle édition enrichie de nombreux nouveaux lieux cultes, d’une trentaine de parcours, de nouvelles photos et anecdotes dans 640 pages passionnantes. La caserne de Ghostbusters, le célèbre pont d’ll était une fois en Amérique, le Katz Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip BAD de Michael Jackson, les lieux évoqués dans les romans de Francis Scott Fitzgerald, Paul Auster, Marc Levy, Guillaume Musso… DÉCOUVREZ NEW YORK AUTREMENT UN CONCEPT INÉDIT ET ORIGINAL

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Il était une fois en Amérique sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mercredi 2 mars 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires