Fanspot
Stocks House

Musique Be Here Now Oasis (album - 1997)
Successeur des hits internationaux Definitely Maybe et (What's the Story) Morning Glory, l'album Be Here Now a connu un développement compliqué. Le fruit des efforts d'un groupe alors au sommet du monde, néanmoins déjà impacté par les fréquents conflits entre les deux frères Gallagher.
Stocks House
Stocks House - Photo Wikimedia Commons by Ali zaybak

 “J’aime Noel en dehors du groupe. C’est mon frère, je l’adore, je ferais n’importe quoi pour lui. Mais le mec qui évolue dans l’industrie musicale, c’est l’un des plus gros crétins de l’univers.”

Liam Gallagher, chanteur d’Oasis.

Forts d’un succès dépassant toutes leurs attentes, les membres d’Oasis occupent une position privilégiée dans la sphère rock. En 1996, le groupe se produit à Knebworth House devant 250 000 spectateurs. Plus de 2 500 000 fans avaient tenté d’acheter des billets. À bien des égards, les frères Gallagher et leurs camarades de jeu atteignent alors un niveau de popularité leur permettant d’inscrire leurs noms sur les tables de loi de la musique contemporaine. Pourtant, la mésentente entre Liam et Noel est de plus en plus prononcée. À tel point que Noel évoque la possibilité de tout laisser tomber si les choses ne s’arrangent pas. C’est dans cette ambiance orageuse que le combo entre en studio le 7 octobre 1996.

Au sein des prestigieux studios londoniens d’Abbey Road, Oasis commence à travailler sur les chansons composées peu de temps auparavant par un Noel en manque d’inspiration. La première semaine est catastrophique. De son côté, Liam cultive avec jubilation son image de rock star, reproduisant le même schéma que ses aînés. Sous le feu des projecteurs, Oasis quitte Abbey Road pour rallier les studios Ridge Farm dans le Surrey. Dans cet environnement plus bucolique, l’atmosphère se détend quelque peu même si la drogue coule à flot et entache le processus d’enregistrement. Toujours à couteaux tirés, les Gallagher ne se parlent que très rarement. Lorsque c’est au tour de Liam de passer en cabine pour chanter, Noel n’est même pas présent. Et une fois le disque terminé, il ne semble pas très satisfait. Il déclare en 1997 que Be Here Now contient son lot de morceaux catastrophiques, jugeant bon d’argumenter : “Ce n’est pas parce que vous vendez beaucoup de disques que vous êtes forcément bon. Regardez Phil Collins.”. Liam, plus en accord avec les critiques, est enthousiaste et qualifie l’album de “génial”.

La pochette n’est pas simple non plus à réaliser. Il est prévu au départ que chaque membre du groupe pose dans un environnement différent mais le projet est jugé trop onéreux et le combo finit par se réfugier du côté de la Stocks House, au nord de Londres. Les musiciens posent devant le bâtiment, au niveau de la piscine, au milieu de plusieurs accessoires en provenance des studios de la BBC, que Liam et Noel ont sélectionnés. La session est chaotique d’après le photographe Michael Spencer Jones. Plus tard, il qualifia ce moment rock and roll de mélange entre Alice au pays des merveilles et Apocalypse Now. À sa sortie, Be Here Now s’écoule à plus de 9 millions d’exemplaires, soit moins que les deux précédents mais plus que tous les disques suivants. L’histoire d’Oasis s’est brutalement arrêtée le 28 août 2009, dans les coulisses du festival Rock en Seine à Paris.

22

Entre 1994 et 2009, vingt-deux morceaux d’Oasis ont été classés à la première place dans les charts anglais.

Stocks House

Manoir géorgien datant de 1773, la Stocks House est entrée dans l’histoire d’une bien curieuse façon. Un monument au tumultueux passé, pris d’assaut par les frères Gallagher en 1997.

Depuis sa sortie de terre, la Stocks House est passée de main en main. Autrefois, c’était ici que la romancière Mary Augusta Ward vivait et travaillait. Puis l’endroit est devenu une pension pour filles. 1972 fut l’année d’un brutal changement quand Victor Lownes, un ponte du magazine Playboy, l’acheta et y organisa ses légendaires fêtes. Des soirées tour à tour fréquentées par Jack Nicholson, Mick Jagger, John Cleese ou encore Ringo Starr. C’est également ici que fut tourné un épisode de Chapeau Melon et Bottes de cuir et une partie du clip de Our House de Madness. Racheté et transformé en résidence en 2004, le bâtiment a depuis fait l’objet d’une ambitieuse rénovation durant laquelle la piscine a notamment été déplacée.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! musique : 100 lieux mythiques de musique

Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique !

Direction Melbourne en Australie pour une balade au fil de la AC/DC Lane avant de traverser l’iconique passage piéton d’Abbey Road en compagnie des Beatles. Visitez la maison de Janis Joplin à San Francisco et découvrez comment Johnny Cash s’est retrouvé à jouer ses plus grands hits devant une foule de prisonniers à San Quentin. Parcourez les routes sinueuses de Laurel Canyon à Los Angeles avec Crosby, Stills, Nash & Young et faites étape au Japon pour y retrouver Deep PurplePhil Collins et Daft Punk. Roulez à tombeau ouvert sur la Tina Turner Highway avant de pénétrer dans les studios les plus légendaires de l’histoire de la musique. Revenez aux origines troubles de Billie Holiday et pactisez avec Robert Johnson au célèbre crossroad à Clarksdale, dans le Mississippi. Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique ! Revivez le concert de Jimi Hendrix sur l’île de Wight avant de rendre hommage à Bob Marley en Jamaïque.

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! musique raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire de la musique.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Be Here Now sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mercredi 9 mars 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires