Fanspot
Scènes intérieures

Film The French Dispatch Wes Anderson (2021)
C'est au sein d'une ancienne usine de feutre située au Gond-Pontrouve, dans les environs d'Angoulême, que prend place le cœur de la production de The French Dispatch, dès novembre 2018. Un ensemble de bâtiments à l'intérieur desquels les artisans ont construit l'intégralité des décors intérieurs du long métrage.
Ancienne usine 144 route de Vars Gond-Pontouvre
Ancienne usine 144 route de Vars Gond-Pontouvre - Crédit photo : Fantrippers

« Tout commença par des vacances… »

Herbsaint Sazerac (Owen Wilson)

L’équipe des repérages de The French Dispatch trouve à Angoulême tout ce que Wes Anderson recherche. La ville est calme et accueillante, elle regorge de ruelles sinueuses, propose de magnifiques paysages et reste facilement accessible depuis Paris grâce à la ligne de TGV. Néanmoins, quand vient le moment d’arrêter son choix, Wes Anderson se laisse définitivement convaincre grâce à la possibilité d’investir une ancienne usine de feutre située au Gond-Pontrouve. Spacieux et vacant, le site est parfait pour permettre à l’équipe de bâtir l’intégralité des décors utiles aux scènes intérieures du film. Alors qu’habituellement, dans le cadre de la production d’un projet à plusieurs millions de dollars comme celui-ci, les intérieurs sont filmés dans des studios éloignés, Wes Anderson a la possibilité de véritablement centraliser toutes les opérations autour d’un seul et même site.

C’est donc à l’intérieur de l’ancienne usine que les bureaux du French Dispatch, le journal au centre du récit, mais aussi toutes les autres pièces dans lesquelles les personnages évoluent sont construits. À l’extérieur, Wes Anderson commande même l’édification d’un immeuble entier, censé représenter le dos du building du French Dispatch, avec une petite cour intérieure.

Grand adepte des maquettes, le réalisateur en fait également construire plusieurs au Gond-Pontrouve. Au total, ce sont 125 plateaux de tournage que les artisans créent de toutes pièces pour les besoins du long métrage.

Foisonnant de couleurs évoluant dans des tons pastels ou plus vifs, ces plateaux expriment également la passion de Wes Anderson pour le cinéma français. The French Dispatch a été influencé par les œuvres de Georges Méliès, Marcel Pagnol, Jacques Tati, Jean-Pierre Melville ou encore Louis Malle, Jean-Luc Godard et François Truffaut.

Alors qu’habituellement, les décors éphémères de cinéma sont détruits, la municipalité décide de les conserver et d’organiser une exposition gratuite au Chais Magelis, sur le quai de la Charente. Un événement inauguré par Wes Anderson et Bill Murray à l’occasion de la présentation du long métrage au cinéma CGR, s’étant tenu du 18 octobre 2021 au 2 janvier 2022.

125

125 plateaux de tournage ont été construits à l’intérieur de l’ancienne usine de feutre de Gond-Pontrouve.

The French Dispatch intérieur noir et blanc
The French Dispatch. Tous droits réservés : Searchlight Pictures/American Empirical Pictures/Indian Paintbrush/cott Rudin Productions.
The French Dispatch intérieur couleur
The French Dispatch. Tous droits réservés : Searchlight Pictures/American Empirical Pictures/Indian Paintbrush/cott Rudin Productions.
The French Dispatch intérieur bureau
The French Dispatch. Tous droits réservés : Searchlight Pictures/American Empirical Pictures/Indian Paintbrush/cott Rudin Productions.
The French Dispatch bureau du journal
The French Dispatch. Tous droits réservés : Searchlight Pictures/American Empirical Pictures/Indian Paintbrush/cott Rudin Productions.

144 Rte de Vars

Cette ancienne usine de feutre, constituée de plusieurs bâtiments, accueille aujourd’hui une entreprise spécialisée dans la fabrication de meubles.

Le site est tout d’abord exploité à partir de 1840 par une minoterie. Les propriétaires construisent des bâtiments à la place de deux moulins à blé et de deux martinets à cuivre. C’était également ici qu’une usine de forage à canons opérait jusqu’en 1810. En 1885, deux filateurs font bâtir plusieurs structures afin de créer une usine à feutre. Prospère, la société emploi 409 personnes à la fin des années 1980. Malgré tout, l’usine ferme. Les bâtiments restent vacants pendant plusieurs années avant d’être investis par le réalisateur Wes Anderson dans le cadre de la production de son film The French Dispatch en novembre 2018.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Carte MIAMI des 100 lieux cultes

La carte Miami Fantrippers, un moyen original de découvrir la Porte des Amériques ! À travers 100 lieux de la pop culture arpentez ses rues sous un autre angle. Films, séries, musiques, bandes dessinées et romans, vous permettront de passer un agréable moment dans cette ville ensoleillée et fascinante. De format plié 10 x 18 cm et 60 x 54 cm dépliée, elle se glisse aisément dans votre poche ou votre sac pour être consultée facilement.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de The French Dispatch sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mercredi 8 juin 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires