Fanspot
Ray Charles Memorial

Musique Georgia on My Mind Ray Charles (morceau - 1960)
Plus qu'un musicien, Ray Charles est le représentant d'une scène militante ayant toute sa vie œuvré en musique pour des jours meilleurs. Un génie à la spectaculaire carrière, dont le Georgia on My Mind n'en finit plus de résonner dans sa ville natale, aux abords du monument à sa gloire et ailleurs...
Ray Charles Memorial
"File:Front of Ray Charles Memorial, Riverfront Park.JPG"par Michael Rivera est sous licence CC BY-SA 4.0

 “Je n’ai jamais voulu être célèbre. Je voulais seulement être génial.”

Ray Charles

Né en 1930, à Albany, en pleine Grande Dépression et ségrégation raciale, Ray Charles n’a pas une enfance heureuse. Ses parents peinent à l’élever. Son père est d’ailleurs absent la majorité du temps. À l’âge de 4 ans, un glaucome lui ôte peu à peu la vue, qu’il perd totalement à 7 ans. Entre-temps, il assiste impuissant à la noyade de son petit frère dans un baquet d’eau destiné à la lessive. Placé en institution, il commence à jouer de plusieurs instruments et développe un véritable talent pour le piano. Quand sa mère meurt, alors qu’il est âgé de 15 ans, Ray Charles prend le large et gagne à peine de quoi survivre grâce à sa musique. Il découvre aussi la drogue.

Son style se développe et se fait plus affirmé, à tel point qu’Atlantic Records le remarque et lui offre un pont d’or. C’est le début de la gloire. What’d I Say, l’un des ses premiers tubes, le consacre. En 1960, alors qu’il ne se limite plus au public strictement jazz ou blues, le musicien enregistre sa propre reprise de Georgia on My Mind qu’il transforme en une sorte de revendication au sujet de la ségrégation dont il fut victime. Désormais bien installé parmi les grands du monde de la musique, il continue sa route alors que son plus grand tube devient un incontournable.

À Albany, où il vit le jour, une statue a été érigée en 2006, deux ans après sa mort, pour honorer sa mémoire et saluer son talent, sa musique et son engagement. Car Ray Charles n’a jamais oublié ses origines. En 2001, il avait ainsi fait un don d’un million de dollars à l’Albany State University. Invité l’année suivante comme orateur à la cérémonie de remise des diplômes, il effectua un nouveau don de deux millions de dollars. Celui-ci a servi à financer la construction du bâtiment des beaux-arts. L’établissement envisageait de le baptiser du nom de son plus grand bienfaiteur, mais Ray Charles a demandé qu’il porte le nom de sa mère, Aretha Robinson, bouclant ainsi la boucle d’un destin hors norme ayant débuté dans cette ville de Géorgie.

30

Ray Charles avait 30 ans lorsqu’il enregistra Georgia on My Mind.

Ray Charles Memorial

Natif d’Albany dans l’État de Géorgie, Ray Charles fait désormais partie intégrante de la ville grâce à une statue à son effigie.

C’est au cœur du Ray Charles Plaza que se trouve depuis 2006 la spectacula... En savoir plus sur Ray Charles Memorial

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! musique : 100 lieux mythiques de musique

Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique !

Direction Melbourne en Australie pour une balade au fil de la AC/DC Lane avant de traverser l’iconique passage piéton d’Abbey Road en compagnie des Beatles. Visitez la maison de Janis Joplin à San Francisco et découvrez comment Johnny Cash s’est retrouvé à jouer ses plus grands hits devant une foule de prisonniers à San Quentin. Parcourez les routes sinueuses de Laurel Canyon à Los Angeles avec Crosby, Stills, Nash & Young et faites étape au Japon pour y retrouver Deep PurplePhil Collins et Daft Punk. Roulez à tombeau ouvert sur la Tina Turner Highway avant de pénétrer dans les studios les plus légendaires de l’histoire de la musique. Revenez aux origines troubles de Billie Holiday et pactisez avec Robert Johnson au célèbre crossroad à Clarksdale, dans le Mississippi. Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique ! Revivez le concert de Jimi Hendrix sur l’île de Wight avant de rendre hommage à Bob Marley en Jamaïque.

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! musique raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire de la musique.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Georgia on My Mind sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

lundi 3 janvier 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires