Fanspot
Nakatomi Plaza

Saga Die Hard
Film Die Hard 1 - Piège de cristal John McTiernan (1988)
Le premier volet de la saga Die Hard bénéficie d'un statut à part dans la pop culture. Célébré pour ses dialogues et la virtuosité de sa mise en scène, il permit à Bruce Willis de devenir une star mondiale.
Foxy Plaza
Foxy Plaza - Crédit : domaine public

« Viens m’voir à Los Angeles, on passera Noël en famille, on fera la fête! »

John McClane (Bruce Willis)

L’action de Piège de cristal se situe presque quasi-exclusivement dans un seul lieu, à savoir la tour Nakatomi à Los Angeles. Pour trouver l’endroit idéal où tourner, la 20th Century Fox ne va pas chercher bien loin. Encore en construction et donc relativement modulable pour figurer l’immeuble où prend place l’action, la société de production choisit le Fox Plaza, son siège social. Un choix offrant également au studio une sécurité financière certaine. Pour les scènes se déroulant dans les étages supérieurs, John McTiernan, le réalisateur, peut compter sur une gigantesque toile de fond peinte, donnant l’illusion d’une vue imprenable sur la ville. Cette fresque présente la particularité d’être animée pour donner l’impression qu’au loin, des lumières scintillent et des voitures circulent. Un tableau de plus de 115 mètres de long précieusement conservé par le studio et utilisé depuis par d’autres films. En parallèle, l’équipe technique construit un modèle réduit du Fox Plaza pour les besoins de la dernière partie, durant laquelle le toit explose. Le premier volet de Die Hard est ainsi tourné en vase-clos, au milieu du chantier d’une tour amenée à tenir une place toute particulière dans la skyline de Los Angeles.

On raconte souvent que Piège de cristal a tout d’abord été envisagé comme une suite de Commando, le film d’action culte avec Arnold Schwarzenegger sorti en 1985. Steven E. de Souza, le coscénariste du premier Die Hard, a en effet travaillé sur un potentiel Commando 2. Pour autant, dès le début, et même si les deux films reposaient sur un script se déroulant entièrement à l’intérieur d’un bâtiment, Piège de Cristal fut d’emblée considéré comme un projet à part. Commando 2, finalement, ne fut jamais produit. 

Le scénario de Die Hard s’inspire du roman Nothing Lasts Forever, de Roderick Thorp. En cela, puisqu’il avait joué dans la précédente adaptation du livre, Frank Sinatra est le premier acteur auquel le rôle de John McClane est proposé. Trop âgé, le crooner refuse mais le studio tenait à lui faire cet honneur. Par la suite, Sylvester Stallone, Richard Gere, Burt Reynolds, Al Pacino et Mel Gibson sont démarchés, avant que leurs refus successifs n’encouragent la production à se tourner vers des acteurs de télévision comme Don Johnson et Richard Dean Anderson, mais surtout le premier rôle Bruce Willis, alors star de la série comique Clair de Lune. Pour camper Hans Gruber, le grand méchant, le studio embauche Alan Rickman après l’avoir vu interpréter Valmont dans une adaptation théâtrale des Liaisons dangereuses. Il s’agit de son premier contrat au cinéma. Les méchants du film, d’ailleurs, sont allemands. Fait amusant : la majorité de leurs dialogues s’avère être un charabia incompréhensible.

Dévoilé au public américain le 22 juillet 1988, Piège de cristal devient l’un des plus grands succès de l’année. En France, c’est surtout lorsqu’il sort en vidéo que le public en fait un film culte. Quatre suites ont été produites entre 1990 et 2013

5

Bruce Willis fut payé 5 millions de dollars pour le film. Une somme plutôt importante pour l’époque.

Scène à la Nakatomi Plaza dans Piège de Cristal
Scène à la Nakatomi Plaza dans Piège de Cristal – Crédit : 20th Century Fox
Scène à la Nakatomi Plaza dans Piège de Cristal
Scène à la Nakatomi Plaza dans Piège de Cristal – Crédit : 20th Century Fox
Scène à la Nakatomi Plaza dans Piège de Cristal
Scène à la Nakatomi Plaza dans Piège de Cristal – Crédit : 20th Century Fox
Scène à la Nakatomi Plaza dans Piège de Cristal – Crédit : 20th Century Fox

Fox Plaza

Achevé en 1987, le Fox Plaza est l’un des immeubles marquants de la skyline de Los Angeles. Un géant de style post-moderne inscrit dans la grande histoire du cinéma.

Si son image reste attachée à Piège de cristal, ce building de trente-cinq étages... En savoir plus sur Fox Plaza

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! cinéma : 100 lieux mythiques de cinéma

Depuis les frémissements du cinéma, les films ont envahi le monde et mis en valeur des endroits parfois inattendus. Chaque lieu de tournage possède en cela des secrets. Ces derniers sont même parfois aussi passionnants que les longs métrages en eux-même.

Saviez-vous que le cimetière dans lequel se déroule le duel final du Bon, la Brute et le Truand a été construit de toutes pièces et qu’aucun corps n’y repose ? Ou encore que le bus d’Into The Wild a été déplacé afin de dissuader les fans de venir y passer la nuit ? De l’histoire de la construction du Pont de la rivière Kwaï à l’incroyable rencontre lors du tournage de la dernière scène d’Indiana Jones et la dernière croisade, embarquez pour un tour du monde passionnant en compagnie des plus grandes stars du septième art. Frissonnez dans la véritable maison hantée d’Amityville et découvrez les terrifiantes anecdotes de la réalisation d’Apocalypse Now aux Philippines. Visitez l’immeuble de Blade Runner avant de faire étape à Poudlard pour finalement atterrir à Jurassic Park, au beau milieu de l’archipel d’Hawaï. Et si on vous emmenait également dans les coulisses de la fabrication du village des Hobbits du Seigneur des Anneaux ?

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! cinéma raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire du cinéma.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Die Hard sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

jeudi 9 décembre 2021

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires