fbpx

Fanspot
Musée du Louvre

Saga John Wick
Film John Wick 4 Chad Stahelski (2023)
Le Marquis de Gramont (Bill Skarsgård), le nouveau dirigeant de la Grande Table, reçoit Winston (Ian McShane), le directeur de Continental New York, dans la salle 77 du Musée du Louvre, devant le tableau de Eugène Delacroix, La Liberté guidant le Peuple. La production de John Wick 4 ayant reçu l'autorisation exceptionnelle de véritablement tourner dans le musée.
Musée du Louvre Salle 77
Musée du Louvre Salle 77 by Steven Zucker. Flickr

Un nouveau jour se lève. Nouvelles idées, nouvelles règles, nouvelle organisation.

Le Marquis de Gramont (Bill Skarsgård)

Alors qu’il reçoit un avis favorable de la part de la direction du musée du Louvre, comme Ron Howard avant lui, pour Da Vinci Code, Chad Stahelski choisit de tourner l’unique scène s’y déroulant devant le tableau de Eugène Delacroix La Liberté guidant le Peuple. Une scène à laquelle prennent part Bill Skarsgård et Ian McShane.

Un personnage influent

Le Marquis de Gramont, le grand méchant de John Wick 4, incarné par Bill Skarsgård, choisit des endroits prestigieux pour recevoir ses invités. C’est ainsi qu’il retrouve Winston, l’ancien directeur du Continental New York, incarné par Ian McShane, dans le prestigieux musée du Louvre, devant l’un de ses tableaux les plus célèbres. Chad Stahelski ayant aussi tenu à mettre en lumière Le Radeau de la Méduse, le chef-d’œuvre de Géricault.

Toile de maître

Les autorités du Louvre se sont empressées de demander à Chad Stahelski quelle serait la nature de la scène qu’il avait en tête, comme il le racontait à Collider : “Il m’ont tout d’abord demandé si la scène du Louvre serait une scène de dialogue. “Vous n’allez pas tirer de coups de feu n’est-ce pas ?” J’ai répondu que je ne savais pas, pour m’amuser, mais je les ai vite rassurés en leur disant que je plaisantais et que je voulais juste tourner dans le Louvre. Nous avons tourné une scène vraiment cool. Si vous commencez à filmer et à faire exploser des trucs à côté d’un Caravage, ils ont tendance à devenir un peu nerveux. Mais ils ont été merveilleux avec nous et nous ont laissé entrer pour tourner une grande scène.

Il aurait en effet été dommage que Chad Stahelski se fasse excommunier par le Louvre de la même façon que John Wick l’a été par la Grande Table dans les films.

Un lieu de tournage prestigieux

Comme souvent quand un tournage se déroule dans le musée du Louvre, John Wick 4 prend aussi le temps de mettre en lumière la Pyramide, sans pour autant la détruire, l’endommager ou même y situer une scène. Cette dernière, déjà sévèrement touchée par une voiture dans la série Lupin, a ici été traitée avec respect.

77

Le tournage de John Wick 4 s’est déroulé dans la salle 77, au premier étage du musée du Louvre, devant des tableaux comme La Liberté guidant le Peuple et Le Radeau de la Méduse.

John Wick 4 Louvre
John Wick 4. Scène du Louvre. Tous droits réservés : Lionsgate/Thunder Road Pictures.

Musée du Louvre

Forteresse défensive médiévale lors de son édification initiale en 1190, le Louvre est ensuite devenu palais et résidence des rois de France jusqu’au départ de Louis XIV en 1678.

Presque tous les souverains ayant occupé les lieux y ont laissé leur marque personnelle, à travers des travaux d’agrandissement et d’embellissement jusqu’à rejoindre et ne faire plus qu’un avec les Tuileries, aujourd’hui détruit. Après la Révolution française Le Louvre devient musée.

Ouvert en 1793, celui-ci se veut universel. Il l’est toujours à travers ses collections inestimables et l’immense cadre de 135.000 m2 dans lesquelles elles se trouvent. Avec plus de 9 millions de visiteurs par an, il est le musée le plus visité au monde avec un choix tellement vaste qu’il faudrait au minimum 96 heures pour tout admirer, en ne passant que 10 secondes devant chaque œuvre ! La Joconde, peinte par Leonard de Vinci, est bien sûr son joyau avec plus de 20.000 personnes l’admirant chaque jour.

Et dans la cour, une autre merveille est apparue en 1989 avec la pyramide de verre de Ieoh Ming Pei. Malgré son riche passé, Le Louvre est toujours en phase avec son temps, quitte à prendre quelques années d’avance.

Y aller
Merci de respecter l’intimité et la tranquillité des occupants de ce lieu dont l'adresse est tirée des données publiques accessibles sur internet. Si vous êtes le propriétaire et souhaitez que nous retirions votre adresse, merci de nous contacter à site [@] fantrippers.com

Le conseil d'achat Fantrippers

Fanspots Stories New York

Fanspots Stories New York

Découvrez les secrets des lieux cultes des plus grands chefs d’œuvre de la pop culture à New York !

Capitale mondiale de la pop culture, New York incarne une liberté de création débridée. La ville qui ne dort jamais a été la muse d’un grand nombre de réalisateurs, acteurs, scénaristes, chanteurs, musiciens, dessinateurs et écrivains…

Beaucoup ont transmis leur fascination pour la cité auprès du grand public et rendu mondialement célèbres quelques uns de ses lieux, les faisant passer dans la légende de la pop culture. Ce sont les secrets de cent d’entre eux que révèle ce premier volume de la collection Fanspots Stories.

Le saviez-vous ?
Savez-vous que le tournage du clip du titre Sleep Now in the Fire de Rage Against The Machine a provoqué l’arrêt de Wall Street pour la première fois depuis 1929 ; qu’Alfred Hitchcock a tourné des scènes de La Mort aux trousses en caméra cachée à l’ONU ; que David Schwimmer, l’interprète de Ross, ne savait pas où se trouvait l’immeuble de Friends avant de se retrouver par hasard dans le restaurant du rez-de-chaussée ; que John Carpenter fut le premier réalisateur que la ville autorisa à tourner au pied de la statue de la Liberté pour New York 1997 ; que Michael Jackson a tourné deux fois dans le même station de métro de Brooklyn ; ou encore que la photo sur la pochette des Ramones fut prise à côté du CBGB, où ils firent leurs débuts ?

Fanspots Stories New York, c’est aussi
La caserne de SOS Fantômes, le célèbre pont d’Il était une fois en Amérique, le Katz’s Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, la bouche de métro de Marilyn Monroe, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip Bad de Michael Jackson, l’Albert’s garden des Ramones, la Paul’s Boutique des Beastie Boys, l’immeuble de Physical Graffiti de Led Zeppelin, la tour où DJ Kool Herc a créé le hip-hop, le Baxter Building des Quatre Fantastiques, le Daily Bugle de Spider-Man, le Plaza de Gatsby le magnifique, le Brooklyn Bridge de la Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, le Birdland évoqué par Jack Kerouac dans Sur la Route…

Réalisé par une équipe de spécialistes de la pop culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Fanspots Stories New York raconte bien plus qu’une histoire : il s’agit de quelques-unes des histoires les plus fascinantes de la pop culture.

Fanspot Stories New York
100 lieux cultes pop
un concept unique et inédit
224 pages de plaisir
un beau livre grand format 24 x 30, dos rond tranchefil

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de John Wick sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

vendredi 31 mars 2023

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires