Fanspot
Maison

Musique Thriller Michael Jackson et John Landis (clip - 1983)
C’est probablement le plus grand clip vidéo de l'histoire. Une œuvre majeure, rattachée à l'album le plus vendu du monde, dont les répercussions sont encore perceptibles aujourd'hui. Évoquer Thriller, qu'il s'agisse de l'album donc, de la chanson ou du clip, revient à empiler les superlatifs.
Thriller House Maison du 1345 Carroll Avenue
"'Thriller' House 1" by Ryan J. Quick is licensed under CC BY 2.0

 “Je ne suis jamais content de rien. Je suis perfectionniste. Ça fait partie de moi.”

Michael Jackson

Michael Jackson a fait du chemin depuis l’époque où il écumait les scènes avec ses quatre frères, sous le joug de son père. En 1979 justement, il vient de se défaire de l’emprise de son géniteur. Libre de faire ses propres choix, il commence à retravailler son look et prépare son prochain album. À nouveau, il se rapproche de Quincy Jones, le légendaire producteur avec lequel il a déjà collaboré sur Off the Wall. Très ambitieux, Michael Jackson tient à ce que son nouveau disque ne contienne que des hits. Le volume de chansons à partir duquel Quincy Jones et son poulain travaillent quand les sessions débutent est hallucinant. Plus de trois cents titres se retrouvent sur la table. L’artiste tient aussi à imposer ses propres compositions à savoir The Girl is Mine, qu’il enregistre avec Paul McCartney, Beat It, Billie Jean et Wanna Be Startin’ Somethin’. Pour Beat It, toujours dans un souci de ne s’entourer que des meilleurs, Michael Jackson fait appel à Eddie Van Halen pour interpréter le solo de guitare et donner à la chanson une patine plus rock et plus âpre. Le dernier titre, Thriller, est une composition de Rod Temperton. Tout d’abord appelée Starlight, celle-ci devient Midnight Man avant de trouver son titre définitif.

Pour agrémenter Thriller et lui conférer une atmosphère des plus inquiétantes, Rod Temperton décide de faire appel à l’acteur Vincent Price. Figure emblématique du cinéma d’épouvante, celui-ci est connu pour avoir joué dans des classiques comme L’Homme au masque de cire
et La Chute de la Maison Usher. Quand son amie Peggy Lipton, l’épouse de Quincy Jones, lui parle du projet, Vincent Price accepte volontiers et ne demande qu’une maigre rétribution. Lorsqu’on lui propose un pourcentage sur les bénéfices, il refuse. Une décision qu’il regrettera amèrement plus tard. Deux prises en studio suffisent pour enregistrer ses parties. Pendant ce temps, le clip de Thriller fait l’objet d’une attention particulière. Encore une fois, Michael Jackson a une idée très précise de ce qu’il veut. Positivement traumatisé par un film qu’il vient de voir, Le Loup-Garou de Londres, le chanteur tient à engager le réalisateur, John Landis. Après tout, ce dernier sait filmer l’horreur mais en connaît également un rayon en musique, comme son classique Les Blues Brothers l’a brillamment prouvé. Pendant que la production s’organise, le musicien met au point la chorégraphie des zombies avec Michael Peters, un spécialiste déjà en poste sur Beat It. Deborah Nadoolman, la costumière des Aventuriers de l’Arche perdue, et épouse de John Landis, dessine la mythique veste rouge de Michael Jackson et le casting se met en place. Pour interpréter la petite-amie du personnage principal, Jennifer Beals, la star du film Flashdance, est approchée. Son refus contraint John Landis à envisager un plan B. Il se tourne alors vers Ola Ray, une ancienne modèle de chez Playboy. Par chance, le courant passe immédiatement entre la jeune femme, une fan absolue de Michael Jackson, et ce dernier. Pour réaliser la transformation monstrueuse du personnage du chanteur dans la vidéo, la production fait appel à Rick Baker, le grand spécialiste des effets spéciaux. Celui-ci a justement conçu les étonnantes mutations du Loup-garou de Londres.

Très vite, le coût de la production explose. Aucun clip vidéo n’avait jusqu’ici justifié un tel budget. On parle alors de 900 000 à 1 million de dollars. Pour faire face aux nombreuses dépenses supplémentaires, inhérentes à l’implication de grands noms mais aussi à la durée de la vidéo, Michael Jackson et John Landis décident de vendre au plus offrant les droits de diffusion du clip alors que celui-ci n’est pas encore terminé. MTV débourse 250 000 dollars pour le making of en exclusivité. Showtime fait un chèque de 300 000 dollars pour la diffusion sur le câble payant. Vestron, une chaîne de distribution de VHS et Betamax débourse également 500 000 dollars pour obtenir les droits et vendre la cassette. En très peu de temps, Making Michael Jackson’s Thriller devient la vidéo musicale la plus vendue de son époque. Lorsque le tournage débute, l’équipe prend ses quartiers au Palace Theatre, un magnifique cinéma situé sur Broadway à Los Angeles. La scène de danse avec les zombies est tournée au croisement d’Union Pacific Avenue et South Calzona Street dans l’est de la ville. Pour la conclusion, quand la jeune fille se retranche dans une maison afin d’échapper aux morts vivants, John Landis pose ses caméras au 1345 Carroll Avenue, dans le quartier d’Angelino Heights et exploite l’aspect inquiétant d’une incroyable bâtisse victorienne qu’il n’est absolument pas nécessaire de maquiller pour cadrer avec l’esprit de la vidéo.

La première a lieu le 14 novembre 1983 au Crest Theatre de Los Angeles. Plusieurs célébrités et amis de Michael Jackson sont présents, comme Diana Ross, Warren Beatty, Eddie Murphy et Prince. Quand la diffusion s’achève, le public est extatique. Eddie Murphy harangue la foule et exige un rappel. La même année, le 2 décembre, Thriller est diffusé sur MTV. Les audiences explosent. À partir de cet instant, pour la musique pop, rien ne sera plus comme avant.

1.800.000

Lors d’une vente aux enchères, en 2011, l’une des deux vestes portées par Michael Jackson dans le clip de Thriller, s’est vendue 1,8 millions de dollars.

Maison dans Thriller de Michael Jackson
Maison dans Thriller de Michael Jackson – Crédit : MJJ Productions et Optimum Productions
Maison dans Thriller de Michael Jackson
Maison dans Thriller de Michael Jackson – Crédit : MJJ Productions et Optimum Productions
Maison dans Thriller de Michael Jackson
Maison dans Thriller de Michael Jackson – Crédit : MJJ Productions et Optimum Productions

1345 Carroll Avenue

Incroyable mais vrai, la maison délabrée du 1345 Carroll Avenue dans laquelle la jeune femme se réfugie pour tenter d’échapper à la horde de zombies emmenée par Michael Jackson dans le clip de Thriller est encore debout.

Située au cœur du magnifique quartier historique d’Angelin... En savoir plus sur 1345 Carroll Avenue

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! musique : 100 lieux mythiques de musique

Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique !

Direction Melbourne en Australie pour une balade au fil de la AC/DC Lane avant de traverser l’iconique passage piéton d’Abbey Road en compagnie des Beatles. Visitez la maison de Janis Joplin à San Francisco et découvrez comment Johnny Cash s’est retrouvé à jouer ses plus grands hits devant une foule de prisonniers à San Quentin. Parcourez les routes sinueuses de Laurel Canyon à Los Angeles avec Crosby, Stills, Nash & Young et faites étape au Japon pour y retrouver Deep PurplePhil Collins et Daft Punk. Roulez à tombeau ouvert sur la Tina Turner Highway avant de pénétrer dans les studios les plus légendaires de l’histoire de la musique. Revenez aux origines troubles de Billie Holiday et pactisez avec Robert Johnson au célèbre crossroad à Clarksdale, dans le Mississippi. Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique ! Revivez le concert de Jimi Hendrix sur l’île de Wight avant de rendre hommage à Bob Marley en Jamaïque.

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! musique raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire de la musique.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Thriller sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

vendredi 4 mars 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires