Fanspot
Maison de Janis Joplin

Musique Cheap Thrills Big Brother and the Holding Company (album - 1968)
Janis Joplin a marqué à tout jamais les esprits grâce à sa voix, son attitude, son énergie et ses idées. Une artiste dont l'histoire est intimement liée à San Francisco et plus précisément au quartier de Haight-Ashbury, près du Golden Gate Park où aujourd'hui, un arbre porte son nom.
Maison de Janis Joplin à San Francisco
"Janis Joplin House - Haight-Ashbury"par jphilipg est sous licence CC BY 2.0

 “Sur scène, je fais l’amour à vingt-cinq mille personnes et puis je rentre seule chez moi.”

Janis Joplin

Janis Joplin quitte sa ville natale de Port Arthur au Texas et rejoint San Francisco en 1963, se produisant le soir même dans un bar. En pleine ascension, elle fréquente rapidement d’autres personnalités rattachées à Haight-Ashbury. Elle s’installe dans une chambre d’une belle maison victorienne du quartier avec l’une de ses amantes. Menant son existence pied au plancher, déjà attirée par l’alcool et les substances illicites, la jeune femme ne profite que par intermittente du caractère cosy de son logement idéalement situé. Elle a aussi pour habitude d’aller jouer de la guitare dans le Golden Gate Park, sur Hippie Hill, sous un arbre que la ville a depuis décidé de renommer afin de lui rendre hommage. Elle intègre le groupe Big Brother and the Holding Company avec lequel elle publie deux albums. Le second, Cheap Thrills, reste le plus célèbre. La première pochette envisagée consiste en une photo de tous les membres du groupe, nus dans un lit. La maison de disques refuse et le combo décide de placer l’illustration à l’origine prévue pour le dos, en façade. Le dessin est signé par Robert Crumb, l’un des auteurs de bande dessinée underground phares de l’époque, que la chanteuse admire. Peu enclin à tirer un trait sur ses valeurs, le dessinateur refuse d’être payé pour son travail en prétextant ne pas vouloir de l’argent sale de Columbia. 

Énorme succès, Cheap Thrills transforme définitivement Janis Joplin en superstar. Entre-temps, elle quitte sa jolie maison de Haight-Ashbury et participe à de nombreux festivals dont celui de Woodstock. Au sommet de la scène californienne, libérée de Big Brother, la musicienne forme un autre groupe, le Kozmic Blues Band. Quand elle n’impressionne pas les foules sur les planches, elle brûle la bougie par les deux bouts et, comme le disait Sammy Davis Jr, “un peu par le milieu aussi”. Sa fulgurante ascension s’arrête à la suite d’ une overdose d’héroïne le 4 octobre 1970. Elle rejoint alors le funeste Club des 27, deux semaines après Jimi Hendrix.

2

Janis Joplin n’a sorti que deux albums sous son propre nom et deux avec le groupe.

635 Ashbury St

Épicentre de la culture hippie dans les années 1960, le quartier de Haight-Ashbury à San Francisco compte plusieurs maisons célèbres. Celle que Janis Joplin a jadis occupée fait office d’incontournable.

Inchangée depuis les années où la reine du rock and roll teinté de blues y vivait, la maison aux accents victoriens de Lyon Street, près de l’intersection entre les rues Haight et Ashbury, est typique du genre de bâtisses du quartier. Janis Joplin y a juste occupé une chambre en compagnie d’une amie. Pour autant, c’est bel et bien cette adresse qui figure sur son permis de conduire. Par la suite, la chanteuse a souvent bougé mais a laissé sa marque ici. Au point que son ancien domicile est devenu un véritable lieu de pèlerinage.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! musique : 100 lieux mythiques de musique

Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique !

Direction Melbourne en Australie pour une balade au fil de la AC/DC Lane avant de traverser l’iconique passage piéton d’Abbey Road en compagnie des Beatles. Visitez la maison de Janis Joplin à San Francisco et découvrez comment Johnny Cash s’est retrouvé à jouer ses plus grands hits devant une foule de prisonniers à San Quentin. Parcourez les routes sinueuses de Laurel Canyon à Los Angeles avec Crosby, Stills, Nash & Young et faites étape au Japon pour y retrouver Deep PurplePhil Collins et Daft Punk. Roulez à tombeau ouvert sur la Tina Turner Highway avant de pénétrer dans les studios les plus légendaires de l’histoire de la musique. Revenez aux origines troubles de Billie Holiday et pactisez avec Robert Johnson au célèbre crossroad à Clarksdale, dans le Mississippi. Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique ! Revivez le concert de Jimi Hendrix sur l’île de Wight avant de rendre hommage à Bob Marley en Jamaïque.

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! musique raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire de la musique.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Cheap Thrills sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mercredi 15 décembre 2021

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires