Fanspot
Maison de Bob Marley/Tuff Gong Studios

Musique Redemption Song Bob Marley (morceau - 1980)
Immense artiste reggae, Bob Marley figure également parmi les plus engagés. Sa carrière a contribué à plusieurs luttes en faveur de l'égalité et sa musique n'a jamais cessé de résonner, en Jamaïque, entre les murs de son ancienne maison. Mais aussi partout ailleurs dans le monde.
Maison de Bob Marley
"Bob Marley museum" by Ti Yab is licensed under CC BY-SA 3.0

“La grandeur d’un homme ne réside pas dans les richesses qu’il accumule mais dans son intégrité et sa capacité à affecter positivement ceux qui l’entourent.”

Bob Marley

Les années 1970 s’achèvent dans la douleur pour Bob Marley. Alors que le succès a fait de lui un artiste incontournable de la scène reggae, sa santé n’est pas au beau fixe. Quand il prend sa guitare pour composer la chanson amenée à devenir Redemption Song, le musicien se sait malade. On vient alors de lui diagnostiquer un cancer de la peau. Confronté à sa propre mortalité, il se concentre néanmoins sur le travail, retranché dans sa maison acquise en 1975, où se situent également les studios ainsi que les bureaux de Tuff Gong, le label qu’il a formé avec les Wailers. Les plus fins observateurs de son œuvre écriront plus tard que Redemption Song, plus qu’aucune autre composition de l’album Uprising, traduit la détresse dans laquelle l’artiste se trouve alors. Seul avec sa guitare, Marley incarne son morceau. Lorsque l’album est publié, Redemption Song fait office de conclusion. L’ultime coup de génie d’un disque amené à devenir le dernier d’une carrière des plus prolifiques. Trois ans plus tard, en 1983, Confrontation sera publié à titre posthume.

Né dans la misère, le 6 février 1945, Bob Marley se lance très tôt dans la musique. Bien entouré, notamment proche de Peter Tosh, avec lequel il chante des cantiques à l’église, il nourrit son inspiration en écoutant les classiques de la soul américaine diffusés par une radio de Miami dont les ondes parviennent jusqu’à Kingston. Dans son quartier, alors qu’il n’est encore qu’un enfant, Bob Marley est connu du voisinage pour lire l’avenir dans les lignes de la main. Il se trouve que ses prédictions se réalisent. Un travail que le jeune homme n’occupe néanmoins pas longtemps, préférant se consacrer uniquement à la musique. Tout d’abord versé dans le ska puis le rocksteady, il se lance pleinement dans le reggae après un séjour aux États-Unis où il s’est retrouvé à travailler sur la chaîne d’une usine automobile de la marque Chrysler. C’est là qu’il compose la chanson It’s Alright. De retour au pays, il fonde son label Tuff Gong, dont le nom renvoie à Leonard “Gong” Howell, le fondateur du mouvement rastafari.

La suite a tout de la success story. Inspiré et rebelle, Bob Marley casse les codes pour mieux imposer les siens. Libre, il insuffle dans sa musique ses luttes, ses croyances et ses passions et inspire des millions de personnes à travers la planète. Quand la maladie le condamne, alors que les docteurs lui annoncent la fin du combat, il tient à donner un ultime concert à Pittsburgh, inscrit dans le cadre de la tournée Uprising Tour. Il s’éteint quelques mois plus tard, le 11 mai 1981, à l’âge de 36 ans. Son œuvre a cependant fait de lui un immortel, dont les mots et la musique accompagnent à jamais les combats contre l’injustice partout autour du globe.

6

Bob Marley figure à la sixième position dans le classement des musiciens disparus remportant le plus de succès, après Prince, Elvis Presley ou encore Michael Jackson.

Musée Bob Marley

Abritant aujourd’hui un musée consacré à l’œuvre de Bob Marley, le 56 Hope Road à Kingston faisait jadis à la fois office de résidence principale pour l’artiste mais aussi de studio d’enregistrement.

C’est en 1970 que Bob Marley ... En savoir plus sur Musée Bob Marley

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! musique : 100 lieux mythiques de musique

Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique !

Direction Melbourne en Australie pour une balade au fil de la AC/DC Lane avant de traverser l’iconique passage piéton d’Abbey Road en compagnie des Beatles. Visitez la maison de Janis Joplin à San Francisco et découvrez comment Johnny Cash s’est retrouvé à jouer ses plus grands hits devant une foule de prisonniers à San Quentin. Parcourez les routes sinueuses de Laurel Canyon à Los Angeles avec Crosby, Stills, Nash & Young et faites étape au Japon pour y retrouver Deep PurplePhil Collins et Daft Punk. Roulez à tombeau ouvert sur la Tina Turner Highway avant de pénétrer dans les studios les plus légendaires de l’histoire de la musique. Revenez aux origines troubles de Billie Holiday et pactisez avec Robert Johnson au célèbre crossroad à Clarksdale, dans le Mississippi. Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique ! Revivez le concert de Jimi Hendrix sur l’île de Wight avant de rendre hommage à Bob Marley en Jamaïque.

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! musique raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire de la musique.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Redemption Song sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mercredi 9 mars 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires