Fanspot
Île de Viggsö

Musique Dancing Queen ABBA (morceau - 1976)
Quand une petite retraite en pleine nature tourne en session de travail intense et à l’aboutissement d’un des tubes les plus iconiques du monde. L’histoire de Dancing Queen commence bien loin du dancefloor, sur l'île de Viggsö.
ABBA Viggsö
"Abba Recording studio, Viggsö" by David Barrie is licensed under CC BY 2.0

« J’essaie toujours de danser quand cette chanson arrive, parce que je suis la reine et j’aime danser. »

La reine Elizabeth II à propos de Dancing Queen – Propos recueillis par l’animateur Chris Evans de la radio BBC II en 2017.

Juillet 1975. Agnetha Fältskog, Anni-Frid Lyngstad, Benny Andersson et Björn Ulvaeus passent quelques jours de vacances dans la petite propriété de Björn et Agnetha sur l’île de Viggsö près de Stockholm. Entre deux séances de pêche et de farniente, les deux amis Benny et Björn composent. C’est ici que naît Fernando, puis un autre morceau, acoustique celui-ci, intitulé Boogaloo.

Dès le début, les deux compositeurs ressentent quelque chose. En s’inspirant de Rock Your Baby de George McCrae et Iko Iko de Dr. John, Boogaloo séduit de plus en plus, au point de déclencher chez Anni-Frid des larmes lors de la première écoute de la version instrumentale finale. Après l’écriture des paroles, c’est finalement sous le titre Dancing Queen que le tube sort sur les ondes et connaît très rapidement un immense succès. Devenu planétaire, il est, encore aujourd’hui, une référence.

Le clip, en revanche, a été tourné dans la discothèque Alexandra de Stockholm. Tout premier nightclub de la capitale suédoise, cet établissement, fondé par Alexandra Charles, devient the place to be de la jeunesse locale et touristique. Ouvert en 1968 dans le Strand Hotel, le club connut ensuite trois emplacements différents dont le plus important, situé au numéro 5 de la rue commerçante Biblioteksgatan. 

Clients réguliers de l’établissement, tout comme Björn Borg ou celui qui deviendra le roi de Suède, Carl XVI Gustaf, ABBA utilisa également l’image d’Alexandra pour la pochette de son sixième album, Voulez-Vous. Aujourd’hui disparue, la mythique discothèque a repris du service le temps d’une soirée sur un bateau de la Birka Cruises. Cet événement caritatif avait pour but de lever des fonds pour les fondations “1,6 millions” et “2,6 millions” d’Alexandra Charles, qui interviennent dans les domaines de la santé, des questions de mode de vie, de la situation des femmes sur le marché du travail ou de celle des femmes immigrées, de l’environnement, de l’économie et surtout de la culture.

La résidence d’été a, depuis, connu un tout autre sort. En 1979, Björn et Agnetha se séparent, inspirant au guitariste The Winner Takes It All qu’il composa entre ses murs, évoquant sa rupture. Remarié en 1981 avec Lena Källersjö, le couple achète ensuite une autre villégiature dans l’archipel. 

Appartenant aujourd’hui à d’autres propriétaires, l’endroit est privé mais garde une trace d’ABBA. Malcolm Jack, journaliste pour The Big Issue, a visité en 2019 l’habitation avec l’accord de ses nouveaux résidents. Bien qu’ignorant totalement à qui appartenait la cabane lors de leur achat en 2011, ils ont tenu à conserver l’essence des lieux, notamment en arborant sur l’un des murs un texte encadré et une photographie que Björn Ulvaeus leur avait offert pour authentifier l’histoire de la maison. En revanche, il est tout à fait possible de visiter une réplique du chalet au musée ABBA de Stockholm où d’autres artefacts du groupe sont exposés. Et, bien sûr, You can dance dans les couloirs de l’institution au rythme du tube planétaire.

7 000 000

En 2011, la propriété a été mise en vente pour la somme de 7 millions de couronnes suédoises, soit 690.000 €.

Viggsö

L’archipel de Stockholm compte pas moins de 30 000 îles, îlots et récifs sur près de 80 kilomètres, dont celle de Viggsö.

La plupart de ces îles sont privées, d’autres visitables et certaines encore vierges de toute civilisation. Les touristes peuvent dé... En savoir plus sur Viggsö

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! musique : 100 lieux mythiques de musique

Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique !

Direction Melbourne en Australie pour une balade au fil de la AC/DC Lane avant de traverser l’iconique passage piéton d’Abbey Road en compagnie des Beatles. Visitez la maison de Janis Joplin à San Francisco et découvrez comment Johnny Cash s’est retrouvé à jouer ses plus grands hits devant une foule de prisonniers à San Quentin. Parcourez les routes sinueuses de Laurel Canyon à Los Angeles avec Crosby, Stills, Nash & Young et faites étape au Japon pour y retrouver Deep PurplePhil Collins et Daft Punk. Roulez à tombeau ouvert sur la Tina Turner Highway avant de pénétrer dans les studios les plus légendaires de l’histoire de la musique. Revenez aux origines troubles de Billie Holiday et pactisez avec Robert Johnson au célèbre crossroad à Clarksdale, dans le Mississippi. Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique ! Revivez le concert de Jimi Hendrix sur l’île de Wight avant de rendre hommage à Bob Marley en Jamaïque.

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! musique raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire de la musique.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Dancing Queen sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Damien Duarte

jeudi 28 octobre 2021

Passionné par la culture pop depuis son enfance, ses références vont de Donald Duck à Batman en passant par Marty McFly. Fantripper dans l'âme, voyager sur les traces de Ghostbusters, James Bond ou des héros de romans comme Cotton Malone font partie d'un séjour idéal et réussi !

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires