Fanspot
Fort Boyard

Film Liberté-Oléron Bruno Podalydès (2001)
Narrant les aventures d'un père de famille désireux de prendre le large, le film Liberté-Oléron exploite la grandeur et la popularité du Fort Boyard. Un monument célèbre grâce à la télévision, ici transformé en star de cinéma par les frères Podalydès, synonyme d'aventure et d'évasion aux yeux d'un personnage principal épris de liberté.
Fort Boyard
Fort Boyard by Patrick Despoix. Wikimedia.

“Mais t’y connais rien en voile !”

Albertine Monot (Guilane Londez)

Bruno Podalydès démarre la production de Liberté-Oléron sur l’île d’Oléron où ses personnages ont pour habitude de passer leurs vacances d’été en famille. Exploitant le calme et les paysages de ce petit bout de paradis, le cinéaste ne peut éviter de capturer avec sa caméra l’image du Fort Boyard. Faisant face à la plage des Saumonards et à celle de Boyardville, le monument est alors déjà une célébrité mondiale grâce à l’émission produite et diffusée par France Télévision.

Fort Boyard est largement visible à l’écran, souvent en arrière-plan, alors que le personnage principal de Liberté-Oléron s’échine à poursuivre un rêve d’enfant et tente de faire l’acquisition d’un voilier pour prendre le large. Quand Bruno Podalydès s’éloigne un peu plus des côtes, il se rapproche de la bâtisse autrefois utilisée en tant que pénitencier puis comme cible par les soldats allemands pendant la Seconde Guerre mondiale. Fort Boyard s’invite même dans les dialogues en fin de métrage. Il faut dire que cet élément de l’Arsenal maritime de Rochefort est inévitable. L’équipe du film s’en rapproche même grandement quand les protagonistes effectuent la traversée pour rejoindre l’île d’Aix.

3

Au moment de tourner Liberté-Oléron, Bruno et Denis Podalydès avaient déjà trois films en commun à leur actif : Versailles Rive Gauche, Voilà et Dieu seul me voit.

Fort Boyard dans Liberté-Oléron
Fort Boyard dans Liberté-Oléron. Tous droits réservés : Why Not Productions.

Fort Boyard

Mondialement connu grâce à l’émission télévisée à laquelle il a donné son nom, Fort Boyard est l’un des monuments phares de la Charente-Maritime.

La construction du Fort Boyard débute en 1804 et se termine en 1857. Approuvé par Napoléon Bonaparte, le projet prend place sur un banc de sable appelé la longe de Boyard.

Destiné à la protection de la rade face à la marine anglaise pendant la guerre opposant la France à l’Angleterre, le bâtiment est finalement transformé en prison peu de temps après son inauguration.

Par la suite délaissé, surnommé le fort de l’abandon par les habitants, il reste l’un des éléments les plus emblématiques de l’Arsenal maritime de Rochefort. Pendant la Seconde guerre mondiale, les soldats allemands s’en servent pour s’entraîner au tir et achèvent de l’endommager.

Finalement, après être passé entre plusieurs mains, abandonné puis racheté, le Fort Boyard retrouve toute sa superbe au début des années 1990 quand le fameux jeu du même nom y est produit. Le tournage de l’émission est prétexte à un nettoyage en règle de l’édifice. Plus de cinquante centimètres de guano sont retirés et un nombre considérable de modifications et d’aménagements est effectué. Une plate-forme élévatrice est également construite afin de permettre l’accostage des bateaux en provenance de Fouras. Au fil des années, Fort Boyard se hisse au rang de véritable célébrité et gagne un prestige que même Napoléon n’aurait pu imaginer en son temps.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Carte BARCELONE des 100 lieux cultes

La carte Barcelone Fantrippers, un moyen original de découvrir la ville de Gaudí ! À travers 100 lieux de la pop culture arpentez ses rues sous un autre angle. Films, séries, musiques, bandes dessinées et romans, vous permettront de passer un agréable moment dans la capitale de la Catalogne. De format plié 10 x 18 cm et 60 x 54 cm dépliée, elle se glisse aisément dans votre poche ou votre sac pour être consultée facilement.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Liberté-Oléron sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

lundi 3 janvier 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires