Fanspot
Death Row Records

Musique The Chronic Dr. Dre (album - 1992)
Il s'agit peut-être du rappeur le plus influent et le plus puissant de la West Coast. Dr. Dre dont les débuts s'effectuent dans les rues du quartier de Compton, loin du faste d'Hollywood, en compagnie de quelques amis amenés à le suivre dans son ascension vers les sommets. Une pointure dont le parcours ne finit plus d'inspirer.
Death Row Records
Death Row Records

 “Je n’ai peur que de deux choses : Dieu et les impôts.”

Dr. Dre

Andre Romelle Young voit le jour à Los Angeles, dans le quartier chaud de Compton, le 18 février 1965. Très tôt confronté à la violence des gangs, le jeune homme change d’école et construit sa culture musicale en écoutant Grandmaster Flash. Quand il commence à se produire sur scène, il adopte le surnom de DJ, avant de devenir Dr. J en référence au joueur de basket Julius Erving. C’est à cette époque qu’il rencontre Antoine Carraby, son futur acolyte au sein de N.W.A.. En pleine ascension, il finit par s’autoproclamer “Maître de la mixologie » et devient définitivement Dr. Dre. Un passage dans le World Class Wreckin’ Cru lui assure une belle popularité dans son quartier natal. En 1986, sa route croise celle d’O’Shea Jackson, alias Ice Cube. Ensemble, les deux hommes collaborent sous pavillon Ruthless Records, le label d’Eazy-E. Et c’est ainsi que naît N.W.A., l’un des combos de rap les plus jusqu’au-boutistes de la scène américaine. Connue pour son brutal Fuck tha Police, la formation est remarquablement produite par son créateur mais ne parvient pas à perdurer. À la même époque, le label Death Row Records voit le jour.

Déjà aguerri, Dr. Dre compose The Chronic, son premier disque solo, sur ce label nouvellement créé et amené à devenir une référence dans le milieu. Accompagné par son ami Snoop Dogg, dont l’implication sur l’album lui permet lui aussi de se démarquer et de devenir une star, le musicien connaît un triomphe. Le public ne cesse de plébisciter l’artiste, de concert avec la presse, généralement très enjouée. Responsable de par son succès de l’aura que dégage dès lors Death Row Records, Dr. Dre y reste souvent associé et produit le premier album de Snoop Dogg ainsi que le single California Love de 2Pac.

En 1996, l’artiste quitte Death Row Records. Entre-temps, le label est devenu le plus puissant des États-Unis concernant la musique rap et hip-hop. Pourtant, d’importants problèmes de gestion, les suspicions concernant les liens de l’entreprise avec des barons de la drogue et le départ d’artistes de premier plan comme Dr. Dre provoquent l’effondrement de Death Row. L’artiste, lui, a continué sa route avec brio, ne cessant d’affirmer une supériorité indéniable.

11

Snoop Dogg intervient sur onze morceaux de The Chronic.

Death Row Records (formerly)

C’est le label de rap les plus célèbre du monde. Une institution dont le seul nom évoque les sons de quelques-unes des pointures les plus influentes du milieu, Death Row Records.

Fondé en 1991 par Suge Knight et Dr. Dre, Death Row Records s’appuie sur l... En savoir plus sur Death Row Records (formerly)

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Cultes! musique : 100 lieux mythiques de musique

Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique !

Direction Melbourne en Australie pour une balade au fil de la AC/DC Lane avant de traverser l’iconique passage piéton d’Abbey Road en compagnie des Beatles. Visitez la maison de Janis Joplin à San Francisco et découvrez comment Johnny Cash s’est retrouvé à jouer ses plus grands hits devant une foule de prisonniers à San Quentin. Parcourez les routes sinueuses de Laurel Canyon à Los Angeles avec Crosby, Stills, Nash & Young et faites étape au Japon pour y retrouver Deep PurplePhil Collins et Daft Punk. Roulez à tombeau ouvert sur la Tina Turner Highway avant de pénétrer dans les studios les plus légendaires de l’histoire de la musique. Revenez aux origines troubles de Billie Holiday et pactisez avec Robert Johnson au célèbre crossroad à Clarksdale, dans le Mississippi. Embarquez immédiatement pour un exaltant tour du monde en compagnie des quelques-uns des groupes et artistes les plus emblématiques de la musique ! Revivez le concert de Jimi Hendrix sur l’île de Wight avant de rendre hommage à Bob Marley en Jamaïque.

Réalisé par une équipe de spécialistes de pop-culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Cultes! musique raconte les secrets des lieux ayant fait l’histoire de la musique.

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de The Chronic sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

lundi 31 janvier 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires