Fanspot
Coney Island Boardwalk

Film Les Guerriers de la nuit Walter Hill (1979)
En pleine résurrection après un long déclin amorcé après la Seconde Guerre mondiale, Coney Island se retrouve à la fin des années 1970 en tête d'affiche grâce à The Warrior – les Guerriers de la Nuit, le troisième film de Walter Hill. Une publicité à double tranchant...
Boardwalk Coney Island
Boardwalk Coney Island - Crédit photo : Fantrippers

On est d’accord ?

Cyrus (Roger Hill)

Quand il décide d’adapter le roman de Sol Yurick, Walter Hill a l’intention d’en faire un film d’après lui “trop extrême et bizarre” pour les studios. Mais après avoir retravaillé le script et revu le budget à la baisse, la Paramount accepte d’en lancer la production. Installée à New York, au niveau de Riverside Park, Central Park, Union Square ou encore Long Island City et Breezy Point dans le Queens, l’équipe de Walter Hill s’attarde à Coney Island, alors encore loin d’avoir retrouvé toute sa superbe. La mauvaise réputation des lieux est encore prégnante et on évite généralement de s’y attarder la nuit, les gangs ayant l’habitude d’y frayer quand les touristes ont regagné leurs hôtels.

Les Guerriers de la nuit traite justement d’un gigantesque affrontement à New York entre plusieurs bandes armées. Le récit trouve tout naturellement sa place dans les allées de Coney Island, sur le boardwalk. Une scène se déroule même sous les planches de la promenade, où il n’est plus possible de se réfugier aujourd’hui. L’endroit accueille également une large partie de la conclusion du film. Pour s’assurer du bon déroulement de son tournage, Walter Hill engagea un véritable gang, les Mongrels, pour 500 $ par jour. Il fut même envisagé d’enrôler un véritable membre de clan pour jouer l’un des rôles principaux.

Vivement critiqué, considéré comme une incitation à la révolte, Les Guerriers de la Nuit devint néanmoins culte, comptant parmi ses fans un certain Ronald Reagan. Classé dans les vingt-cinq longs métrages les plus controversés de l’histoire, il fait partie de la légende de Coney Island au même titre que le hot dog. Sur le boardwalk, il est d’ailleurs encore possible d’acheter, entre deux tours de grand huit, un t-shirt du film…

17

Les Guerriers de la Nuit fut interdit aux moins de 17 ans lors de sa sortie en salle.

Les guerriers de la nuit Coney Island
Les Guerriers de la Nuit sur le Coney Island Boardwalk. Tous droits réservés : Paramount Pictures.

Coney Island Boardwalk Garden

Aujourd’hui à nouveau en état de grâce auprès des New-yorkais et des touristes, Coney Island a connu une histoire compliquée.

Parc d’attractions emblématique de Brooklyn, Coney Island devient un lieu à la mode dès 1860. Les hôtels, manèges et autres pistes de courses hippiques fleurissent au rythme d’un essor grandement favorisé par l’installation, au début du XXe siècle, d’une ligne de chemin de fer électrifiée raccordant Brooklyn à Manhattan. C’est en 1876 que le premier carrousel voit le jour, suivi en 1916 par l’ouverture de l’emblématique restaurant de hot dogs Nathan’s Famous. En 1920, c’est The Wonder Wheel, la grande roue amenée à symboliser l’endroit dans le monde entier, que les New-Yorkais accueillent à bras ouverts. Plusieurs manèges à sensation s’engouffrent dans la brèche, profitant de l’affluence. Mais la guerre porte un coup fatal au parc, et rapidement, les faillites s’enchaînent. Finalement, c’est pendant les années 1960 que les attractions retrouvent la faveur des visiteurs en provenance de Manhattan et des touristes.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Fanspots Stories New York

Fanspots Stories New York

Découvrez les secrets des lieux cultes des plus grands chefs d’œuvre de la pop culture à New York !

Capitale mondiale de la pop culture, New York incarne une liberté de création débridée. La ville qui ne dort jamais a été la muse d’un grand nombre de réalisateurs, acteurs, scénaristes, chanteurs, musiciens, dessinateurs et écrivains…

Beaucoup ont transmis leur fascination pour la cité auprès du grand public et rendu mondialement célèbres quelques uns de ses lieux, les faisant passer dans la légende de la pop culture. Ce sont les secrets de cent d’entre eux que révèle ce premier volume de la collection Fanspots Stories.

Le saviez-vous ?
Savez-vous que le tournage du clip du titre Sleep Now in the Fire de Rage Against The Machine a provoqué l’arrêt de Wall Street pour la première fois depuis 1929 ; qu’Alfred Hitchcock a tourné des scènes de La Mort aux trousses en caméra cachée à l’ONU ; que David Schwimmer, l’interprète de Ross, ne savait pas où se trouvait l’immeuble de Friends avant de se retrouver par hasard dans le restaurant du rez-de-chaussée ; que John Carpenter fut le premier réalisateur que la ville autorisa à tourner au pied de la statue de la Liberté pour New York 1997 ; que Michael Jackson a tourné deux fois dans le même station de métro de Brooklyn ; ou encore que la photo sur la pochette des Ramones fut prise à côté du CBGB, où ils firent leurs débuts ?

Fanspots Stories New York, c’est aussi
La caserne de SOS Fantômes, le célèbre pont d’Il était une fois en Amérique, le Katz’s Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, la bouche de métro de Marilyn Monroe, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip Bad de Michael Jackson, l’Albert’s garden des Ramones, la Paul’s Boutique des Beastie Boys, l’immeuble de Physical Graffiti de Led Zeppelin, la tour où DJ Kool Herc a créé le hip-hop, le Baxter Building des Quatre Fantastiques, le Daily Bugle de Spider-Man, le Plaza de Gatsby le magnifique, le Brooklyn Bridge de la Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, le Birdland évoqué par Jack Kerouac dans Sur la Route…

Réalisé par une équipe de spécialistes de la pop culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Fanspots Stories New York raconte bien plus qu’une histoire : il s’agit de quelques-unes des histoires les plus fascinantes de la pop culture.

Fanspot Stories New York
100 lieux cultes pop
un concept unique et inédit
224 pages de plaisir
un beau livre grand format 24 x 30, dos rond tranchefil

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Les Guerriers de la nuit sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mercredi 15 décembre 2021

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires