Fanspot
Carnegie Hall

Film Green Book : Sur les routes du sud Peter Farrelly (2018)
Don Shirley, un célèbre pianiste, connu pour avoir joué au Carnegie Hall, l'une des plus prestigieuses scènes de New York, embarque pour une tournée dans les états du Sud en compagnie de Tony Lip, un ancien videur reconverti en chauffeur...
Carnegie Hall New York
Carnegie Hall New York. Crédit photo : Fantrippers

« Le studio nous a dit : « OK les gars, c’est un film pour les Oscars. » C’était la première fois de ma vie que quiconque mentionnait les Oscars à propos d’un truc que j’avais fait. »

Peter Farrelly

Premier film dramatique réalisé en solo par Peter Farrelly, dont les comédies avec son frère Bobby comme Dumb and Dumber et Mary à tout prix ont fait les beaux jours du box-office dans les années 90, Green Book a bénéficié de la plume de Nick Vallelonga, le fils de Tony Vallelonga, alias Tony Lip, le personnage campé par Viggo Mortensen à l’écran.

De quoi assurer au long-métrage un caractère authentique. Et clin d’œil de l’histoire, le parcours du véritable Tony Lip l’a amené au cinéma.

Remarqué par Francis Ford Coppola au Copacabana, où il revint après la tournée avec Shirley, il débuta sa carrière au cinéma en jouant un invité au mariage, au début du Parrain puis figura dans Raging Bull, L’Année du Dragon, Les Affranchis et Donnie Brasco.

Tony Lip a également campé de 2001 à 2007 Carmine Lupertazzi dans la série Les Soprano. Centré sur cet épisode précis de la carrière de Don Shirley, incarné à l’écran par Mahershala Ali, Green Book a remporté un franc succès auprès du public tout en raflant de multiples récompenses, dont trois Oscars.

Envers et contre les critiques de la famille du vrai Don Shirley, ses proches ayant affirmé que le musicien et Tony Lip n’avaient jamais été amis.

20

Pour camper Tony Lip, Viggo Mortensen accepta de prendre 20 kilos.

Scène au Carnegie Hall dans Green Book : sur les routes du sud
Scène au Carnegie Hall dans Green Book : sur les routes du sud. Crédit photo : Amblin Partners, Participant Media, DreamWorks SKG, Conundrum Entertainment et Cinetic Media

Carnegie Hall

Inauguré en 1891, le Carnegie Hall est une très grande et belle salle de spectacles à New York sur la 7th Avenue.

Industriel et philanthrope écossais naturalisé américain, Andrew Carnegie décide de financer une salle de spectacles en 1890. Lors de l’inauguration l’année suivante, un concert exceptionnel de Piotr Ilitch... En savoir plus sur Carnegie Hall

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Fanspots Stories New York

Fanspots Stories New York

Découvrez les secrets des lieux cultes des plus grands chefs d’œuvre de la pop culture à New York !

Capitale mondiale de la pop culture, New York incarne une liberté de création débridée. La ville qui ne dort jamais a été la muse d’un grand nombre de réalisateurs, acteurs, scénaristes, chanteurs, musiciens, dessinateurs et écrivains…

Beaucoup ont transmis leur fascination pour la cité auprès du grand public et rendu mondialement célèbres quelques uns de ses lieux, les faisant passer dans la légende de la pop culture. Ce sont les secrets de cent d’entre eux que révèle ce premier volume de la collection Fanspots Stories.

Le saviez-vous ?
Savez-vous que le tournage du clip du titre Sleep Now in the Fire de Rage Against The Machine a provoqué l’arrêt de Wall Street pour la première fois depuis 1929 ; qu’Alfred Hitchcock a tourné des scènes de La Mort aux trousses en caméra cachée à l’ONU ; que David Schwimmer, l’interprète de Ross, ne savait pas où se trouvait l’immeuble de Friends avant de se retrouver par hasard dans le restaurant du rez-de-chaussée ; que John Carpenter fut le premier réalisateur que la ville autorisa à tourner au pied de la statue de la Liberté pour New York 1997 ; que Michael Jackson a tourné deux fois dans le même station de métro de Brooklyn ; ou encore que la photo sur la pochette des Ramones fut prise à côté du CBGB, où ils firent leurs débuts ?

Fanspots Stories New York, c’est aussi
La caserne de SOS Fantômes, le célèbre pont d’Il était une fois en Amérique, le Katz’s Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, la bouche de métro de Marilyn Monroe, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip Bad de Michael Jackson, l’Albert’s garden des Ramones, la Paul’s Boutique des Beastie Boys, l’immeuble de Physical Graffiti de Led Zeppelin, la tour où DJ Kool Herc a créé le hip-hop, le Baxter Building des Quatre Fantastiques, le Daily Bugle de Spider-Man, le Plaza de Gatsby le magnifique, le Brooklyn Bridge de la Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, le Birdland évoqué par Jack Kerouac dans Sur la Route…

Réalisé par une équipe de spécialistes de la pop culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Fanspots Stories New York raconte bien plus qu’une histoire : il s’agit de quelques-unes des histoires les plus fascinantes de la pop culture.

Fanspot Stories New York
100 lieux cultes pop
un concept unique et inédit
224 pages de plaisir
un beau livre grand format 24 x 30, dos rond tranchefil

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Green Book : Sur les routes du sud sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

lundi 25 octobre 2021

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires