Fanspot
Buckingham Palace

Saga James Bond
Film Meurs un autre jour Lee Tamahori (2002)
Gustav Graves (Toby Stephens) fait une arrivée remarquée devant Buckingham Palace.
Buckingham Palace Londres
Buckingham Palace Londres. (Crédit photo : Fantrippers)

« Belle journée pour être fait chevalier. »

Gustav Graves (Toby Stephens)

En passe d’être fait chevalier par la reine, l’homme d’affaires Gustav Graves (Toby Stephens) fait une arrivée remarquée, parachuté par un avion, avec une toile aux couleurs de l’Union Jack.

Sur place, de nombreux journalistes attendent l’homme, avec beaucoup de questions sur son succès.

Après une rapide apparition, Gustav et Miranda Frost (Rosamund Pike) partent, surveillés par 007 (Pierce Brosnan).

2012

Lors des Jeux Olympiques de 2012, James Bond (Daniel Craig) réalise une cascade similaire avec la reine Elizabeth II. La vidéo a provoqué un certain émoi auprès des Britanniques, peu habitués à voir leur reine ainsi mise en scène.

Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour. (Crédit photo : EON Productions, Metro-Goldwyn-Mayer, Danjaq et United Artists)
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour. (Crédit photo : EON Productions, Metro-Goldwyn-Mayer, Danjaq et United Artists)
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour. (Crédit photo : EON Productions, Metro-Goldwyn-Mayer, Danjaq et United Artists)
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour. (Crédit photo : EON Productions, Metro-Goldwyn-Mayer, Danjaq et United Artists)
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour. (Crédit photo : EON Productions, Metro-Goldwyn-Mayer, Danjaq et United Artists)
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour
Scène à Buckingham Palace dans Meurs un autre jour. (Crédit photo : EON Productions, Metro-Goldwyn-Mayer, Danjaq et United Artists)

Palais de Buckingham

Siège de la royauté depuis l’accession au trône de la reine Victoria en 1837, cet ancien hôtel particulier fascine autant qu’il intrigue. Objet de fantasmes, point de convergence du peuple britannique et des touristes, fabuleux décor de cinéma, le palais de Buckingham n’en finit pas de rayonner…

Bâti à partir de l’ancien manoir d’Ebury, le palais de Buckingham a vu défiler plusieurs propriétaires depuis sa sortie de terre.

Il subit également un grand nombre de modifications et agrandissements pour finir par accueillir les têtes couronnées dès la première moitié du XIXe siècle. Les matières les plus nobles, comme la pierre de Bath et le marbre de Racaccione, furent employées pour parvenir au résultat final.

Après tout, le palais à lui seul se devait de symboliser la grandeur de la monarchie britannique et dans un même élan le pouvoir de celle-ci dans tout le Commonwealth mais aussi plus largement dans le monde. Si l’on raconte que ce fut jadis un lieu de débauche, bien avant l’arrivée de la reine Victoria, la présence de têtes couronnées entre ses murs encouragea à quelques sérieux aménagements.

Ciblé pendant la Seconde Guerre mondiale, le palais a tenu bon, se posant à chaque assaut encore un peu plus comme l’allégorie de la résistance britannique face à l’oppression. Les plus grands musiciens vinrent s’y produire devant la famille royale au fil des ans alors que d’autres y furent anoblis par la reine, à l’instar de Mick Jagger et d’Elton John.

Des cérémonies se déroulant au sein d’un fastueux décorum composé de tableaux de maîtres comme Rembrandt et Vermeer et de précieux artefacts accumulés tels les fameux œufs de Fabergé.

De Mendelssohn aux Beatles, tous eurent le privilège de pénétrer dans ce sanctuaire néanmoins de plus en plus ouvert vers l’extérieur grâce à un allègement du protocole.

Aujourd’hui on peut le visiter et admirer les galeries d’art ainsi que les appartements royaux. Véritable vitrine de la monarchie, il est un incontournable.

C’est également le théâtre de la fameuse relève de la garde, tous les jours entre mai et juillet et tous les deux jours le reste de l’année. L’expression grandiloquente du pouvoir britannique.

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Coffret intégrale James Bond Blu-Ray

Coffret James Bond intégrale

Retrouvez dans ce coffret James Bond événement les 24 films de la saga !
Contient:
– James Bond contre Dr No (1962)
– Bons baisers de Russie (1963)
– Goldfinger (1964)
– Opération Tonnerre (1965)
– On ne vit que deux fois (1967)
– Au service secret de Sa Majesté (1969)
– Les Diamants sont éternels (1971)
– Vivre et laisser mourir (1973)
– L’Homme au pistolet d’or (1974)
– L’Espion qui m’aimait (1976)
– Moonraker (1979)
– Rien que pour vos yeux (1981)
– Octopussy (1983)
– Dangereusement vôtre (1985)
– Tuer n’est pas jouer (1987)
– Permis de tuer (1989)
– GoldenEye (1995)
– Demain ne meurt jamais (1997)
– Le Monde ne suffit pas (1999)
– Meurs un autre jour (2002)
– Casino Royale (2006)
– Quantum of Solace (2008)
– Skyfall (2012)
– 007 Spectre (2015)

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de James Bond sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Damien Duarte

mercredi 26 mai 2021

Passionné par la culture pop depuis son enfance, ses références vont de Donald Duck à Batman en passant par Marty McFly. Fantripper dans l'âme, voyager sur les traces de Ghostbusters, James Bond ou des héros de romans comme Cotton Malone fait partie d'un séjour idéal et réussi !

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires