Fanspot
Appartement de Mr. Drummond

Série Arnold et Willy Bernie Kukoff (1978)
Le building situé au 900 Park Avenue se détache des autres bâtiments de ce prestigieux quartier. Non seulement grâce à son style audacieux mais également car c'est ici, dans un de ces luxueux appartements, que vivait Mr. Drummond dans la série culte Arnold et Willy...
900 Park Avenue New York
900 Park Avenue New York - Crédit Photo : Fantrippers

– Fais attention avec mon poisson rouge. Il s’appelle Abraham.

– Je n’avais jamais vu de poisson rouge noir avant.

– C’est pas grave, car lui n’avais jamais vu un homme blanc plein aux as avant non plus.

Arnold Jackson (Gary Coleman) et Phillip Drummond (Conrad Bain)

Le générique d’Arnold et Willy fait sans aucun doute partie des plus populaires de l’histoire de la télévision. La version originale a été composée et interprétée par Alan Thickle, une figure de la télévision vue notamment dans Quoi de neuf docteur ?. Porté par un discours encourageant la tolérance, le générique permet également à la sitcom de s’offrir une brillante introduction durant laquelle sont présentés les personnages ainsi que leur environnement.

Arnold et Willy, où comment deux jeunes frères dont la mère vient de mourir sont recueillis par un milliardaire de l’Upper East Side. Les garçons passent ainsi d’un logement dans un quartier défavorisé au luxe de ce somptueux appartement près de Central Park. Initialement intitulée 45 Minutes from Harlem, bien que l’immeuble de Mr. Drummond est en réalité situé à environ 15 minutes du quartier d’origine des enfants, la série fut créée autour des personnages spécifiquement écrits pour Conrad Bain, la tête d’affiche de la sitcom Maude, et Gary Coleman, un enfant star remarqué dans des publicités. Finalement, la production changea le titre et s’inspira d’une citation popularisée par Mohammed Ali. «Different strokes for different folks» devenant simplement Diff’rent Strokes puis Arnold et Willy en français. Mohammed Ali fait par ailleurs partie des nombreuses stars à avoir accepté d’effectuer une apparition dans le show, à l’instar de Nancy Reagan, David Hasselhoff, alors héros de K 2000, Soleil Moon Frye, la mythique Punky Brewster, Janet Jackson ou encore Mister T. de L’Agence tous risques.

Grand succès du petit écran, la série est également parvenue, comme La Petite Maison dans la Prairie, à s’imposer grâce à sa morale, combattant notamment à la faveur de dialogues humoristiques la ségrégation raciale, et abordant des thématiques parfois graves comme la toxicomanie ou la violence. L’immeuble du 900 Park Avenue, lui, n’a pas bougé. Ni changé. On peut même facilement identifier l’allée que la limousine de Mr. Dummond emprunte à la fin du générique et se replonger dans l’ambiance si bienveillante de la sitcom. Le tout sous le regard de la Dame à Cheval, la sculpture de Manolo Valdes trônant désormais devant l’entrée de ce monument discret de la pop culture à Manhattan.

1

Une série dérivée d’Arnold et Willy fut produite après la saison 1. Intitulée Drôle de vie, elle suivait les aventures d’Edna Garrett, la gouvernante des Drummond. Elle compte neuf saisons, soit une de plus qu’Arnold et Willy.

Arnold et Willy générique
Générique d’Arnold et Willy. Tous droits réservés : ABC/NBC.
Arnold et Willy
Arnold et Willis. Tous droits réservés : NBC/ABC

900 Park Ave

Immeuble de standing de 28 étages, le 900 Park Avenue incarne à lui seul la grandeur et le prestige de l’une des artères les plus emblématiques de Manhattan.

Construit en 1973, ce building compte 122 appartements, une salle de sport réservée aux résidents ... En savoir plus sur 900 Park Ave

Y aller

Découvrez tous les lieux de Arnold et Willy sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

lundi 3 janvier 2022

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Le conseil d'achat Fantrippers

New York Trilogie de Will Eisner

New York Trilogie de Will Eisner

Il y a un tout petit plus de 100 ans, naissait Will Eisner, l’un des maîtres du 9e art. Les éditions Delcourt proposent une version intégrale de New York trilogie, un bijou de comicbook.

LES INTÉGRALES WILL EISNER

Will Eisner est un des auteurs majeurs du monde de la bande dessinée. Né en 1917 (et mort en 2005), il construisit une œuvre somptueuse graphiquement et narrativement. Il est surtout le père du roman graphique (Un pacte avec dieu en 1978). Auparavant, il créa The Spirit en 1940, le justicier masqué, immense série américaine.

Après Luca en 1974, l’année suivante, il fut couronné Grand prix de la ville d’Angoulême par ses pairs, premier auteur américain et succédant à André Franquin.

En plus de New York trilogie, les éditions Delcourt vont publier d’autres recueil du maître : la trilogie du Pacte avec dieuUne vie en image & la trilogie Les clés de la bande dessinée, un excellent moyen pour ses admirateurs de retrouver une grande partie de son œuvre et aux néophytes de la découvrir. Après Osamu Tezuka (AyakoL’histoire des trois Adolf), de nouveau, une riche idée de la part de la maison d’édition de Guy Delcourt.

Lire la chronique complète sur Comixtrip

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires