Fanspot
737 8th Ave

Film Taxi Driver Martin Scorsese (1976)
Le New York dans lequel a un jour déambulé Travis Bickle, le personnage central incarné par Robert De Niro dans le chef-d’œuvre de Martin Scorsese Taxi Driver, s'est racheté une conduite. Pour autant, le carrefour qu’il traverse sur l'affiche du film est toujours là...
737 8th Ave
737 8th Ave - Crédit photo : Fantrippers

Toute ma vie j’ai été suivi par la solitude. Partout. Dans les bars, les voitures, sur les trottoirs, dans les magasins… partout. Y’a pas d’issue… Je suis abandonné de Dieu.

Travis Bickle (Robert De Niro)

C’est dans l’imagination prolifique du scénariste Paul Schrader qu’est née l’histoire de Travis Bickle, ce vétéran du Vietnam en guerre contre la société moderne et ses dérives, perdu dans un New York lui apparaissant telle une jungle hostile dans laquelle il n’a plus de repères. Cinq jours suffisent à Schrader pour écrire le scénario de Taxi Driver. Rapidement, le film est proposé à plusieurs réalisateurs et acteurs. Il est un temps prévu que Robert Mulligan se charge de la mise en scène puis le projet arrive entre les mains de Brian De Palma tandis que Jeff Bridges est approché pour le rôle principal. Paul Schrader pourtant n’en démord pas et insiste pour que Martin Scorsese soit embauché, avec Robert De Niro pour interpréter Travis. Déjà connu pour appliquer à la lettre les préceptes de l’Actor’s Studio, le comédien obtient une véritable licence de taxi et se met à arpenter les rues malfamées de New York. La ville détient à cette époque le triste record du plus grand nombre d’homicides. Une raison parmi d’autres ayant encouragé Paul Schrader à délocaliser l’intrigue du long métrage, initialement prévu à Los Angeles.

Robert De Niro se permet même d’apporter sa touche dans les dialogues. Sa réplique la plus célèbre, le fameux “You talkin’ to me ?” (« C’est à moi que tu parles ? ») lui a, par exemple, été inspirée par un concert de Bruce Springteen à Greenwich Village. Réplique qu’a d’ailleurs adoré Paul Schrader. Il déclara plus tard : “c’est la meilleure chose du film et ce n’est même pas moi qui l’ai écrite”. Comptant aussi sur des acteurs comme Harvey Keitel et Cybill Shepherd, Taxi Driver peut également s’appuyer sur Jodie Foster. La comédienne, alors seulement âgée de 12 ans, jouant Iris, une jeune prostituée que Travis entend sauver, a été doublée par sa grande sœur, Connie, pour les scènes trop explicites ou violentes…

L’avis de Fantrippers

Cultes! cinéma : 100 lieux mythiques de cinéma

Vous voulez en savoir plus sur ce lieu et son lien avec Taxi Driver ? Retrouvez toute l’histoire et 99 autres dans le livre Cultes! cinéma !

Œuvre emblématique du Nouvel Hollywood, Taxi Driver remporte un franc succès à sa sortie, accumulant les récompenses parmi lesquelles la Palme d’or au Festival de Cannes. Abordant des thématiques sensibles, comme la réinsertion des vétérans du Vietnam, la prostitution et la maladie mentale, le long métrage est important à plus d’un titre. Un monument du septième art en forme d’instantané d’une époque révolue mais aussi d’une ville en pleine révolution. Le carrefour visible sur l’affiche en est probablement le meilleur exemple : le cinéma pour adultes que l’on aperçoit en arrière-plan a depuis laissé la place au très respectable et splendide hôtel Riu Plaza. Big Apple a changé de visage depuis 1976. Même si un tour en taxi, de nuit, au son de la bande-son mythique de Bernard Herrmann, au niveau du 737 8th Ave, peut rapidement à nouveau mettre dans l’ambiance de cet incontournable du cinéma.

29

Travis Bickle, le personnage incarné par Robert De Niro, s’est classé à la 29ème position dans le top des 100 plus grands héros et méchants du cinéma de l’AFI.  

Taxi Driver
Taxi Driver. Tous droits réservés : Columbia Pictures/BIll/Phillips/Italo/Judeo Productions

737 8th Ave

Autrefois connu pour ses cinémas pour adultes, ses sex shops et son ambiance sulfureuse, ce carrefour au 737 8th Ave est aujourd’hui l’un des plus fréquentés par les touristes à New York…

Point de départ du roman de Jack Kerouac et William S. Bur... En savoir plus sur 737 8th Ave

Y aller

Le conseil d'achat Fantrippers

Fanspots Stories New York

Fanspots Stories New York

Découvrez les secrets des lieux cultes des plus grands chefs d’œuvre de la pop culture à New York !

Capitale mondiale de la pop culture, New York incarne une liberté de création débridée. La ville qui ne dort jamais a été la muse d’un grand nombre de réalisateurs, acteurs, scénaristes, chanteurs, musiciens, dessinateurs et écrivains…

Beaucoup ont transmis leur fascination pour la cité auprès du grand public et rendu mondialement célèbres quelques uns de ses lieux, les faisant passer dans la légende de la pop culture. Ce sont les secrets de cent d’entre eux que révèle ce premier volume de la collection Fanspots Stories.

Le saviez-vous ?
Savez-vous que le tournage du clip du titre Sleep Now in the Fire de Rage Against The Machine a provoqué l’arrêt de Wall Street pour la première fois depuis 1929 ; qu’Alfred Hitchcock a tourné des scènes de La Mort aux trousses en caméra cachée à l’ONU ; que David Schwimmer, l’interprète de Ross, ne savait pas où se trouvait l’immeuble de Friends avant de se retrouver par hasard dans le restaurant du rez-de-chaussée ; que John Carpenter fut le premier réalisateur que la ville autorisa à tourner au pied de la statue de la Liberté pour New York 1997 ; que Michael Jackson a tourné deux fois dans le même station de métro de Brooklyn ; ou encore que la photo sur la pochette des Ramones fut prise à côté du CBGB, où ils firent leurs débuts ?

Fanspots Stories New York, c’est aussi
La caserne de SOS Fantômes, le célèbre pont d’Il était une fois en Amérique, le Katz’s Delicatessen de Quand Harry rencontre Sally, l’immeuble de Friends, l’appartement de Carrie Bradshaw dans Sex and the City, le Daily Planet de Superman, la bouche de métro de Marilyn Monroe, le Chelsea Hotel de Leonard Cohen, la station de métro du mythique clip Bad de Michael Jackson, l’Albert’s garden des Ramones, la Paul’s Boutique des Beastie Boys, l’immeuble de Physical Graffiti de Led Zeppelin, la tour où DJ Kool Herc a créé le hip-hop, le Baxter Building des Quatre Fantastiques, le Daily Bugle de Spider-Man, le Plaza de Gatsby le magnifique, le Brooklyn Bridge de la Trilogie new-yorkaise de Paul Auster, le Birdland évoqué par Jack Kerouac dans Sur la Route…

Réalisé par une équipe de spécialistes de la pop culture et agrémenté par de nombreuses anecdotes, Fanspots Stories New York raconte bien plus qu’une histoire : il s’agit de quelques-unes des histoires les plus fascinantes de la pop culture.

Fanspot Stories New York
100 lieux cultes pop
un concept unique et inédit
224 pages de plaisir
un beau livre grand format 24 x 30, dos rond tranchefil

L'avis de Fantrippers
Qualité du contenu

Intérêt pour les fans

Rapport qualité/prix

Découvrez tous les lieux de Taxi Driver sur notre carte


Facebook Twitter Instagram

Par Gilles Rolland

mercredi 15 décembre 2021

Passionné de cinéma, de rock and roll, de séries TV et de littérature. Rédacteur de presse et auteur des livres Le Heavy Metal au cinéma, Paroles de fans Guns N' Roses, Paroles de fans Rammstein et Welcome to my Jungle : 100 albums rock et autres anecdotes dépareillées. Adore également voyager à la recherche des lieux les plus emblématiques de la pop culture.

Discutons de ce fanspot

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires